Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Qui suis-je?

    Passionné par la pêche et l’environnement depuis ma plus tendre enfance, j’ai axé mes études, mes activités professionnelles et ma vie dans ce sens.
    Après avoir effectué deux BTS (aquaculture-hydrobiologie et gestion des espaces naturels), me permettant de bien connaître les poissons, la gestion et la préservation des milieux aquatiques, j’ai par la suite mis ces compétences au bénéfice de la Fédération du Finistère pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique pendant cinq ans, ayant pour principale mission le développement du loisir pêche et la gestion de milieux aquatiques.

    Durant l’année 2004, j’ai suivi la formation d’animateur-guide de pêche (BP JEPS "Pêche de loisir) en Lozère au CREPS de La Canourgue.
    Apres cette expérience j’ai souhaitais créer début 2006, "Enjoy Fishing" afin de faire partager ma passion de la pêche et de la nature et de pouvoir participer à développer le loisir pêche en France et à l’étranger.

    Depuis de nombreuses années je vadrouille et explore les nombreuses rivières des différentes régions de France et parcours le monde pour découvrir de nouvelles sensations.

    Je suis installé depuis juillet 2006 dans le Finistère, territoire d’exception pour pratiquer de multiples techniques de pêche, et je me propose pour vous accompagner dans vos aventures et découvertes de la pêche de la truite fario sauvage gérée en gestion patrimoniale, à la pêche de l’alose en passant par les carnassiers …

    medium_1er_brok_en_casting.2.JPG

    medium_Alose.JPG


    Par ce que les pêcheurs ont toujours le désir et la curiosité de découvrir d’autres sensations, d’autres émotions, j’aurais l’opportunité de vous proposer des "séjours pêche" dans de très bonnes destinations. En Argentine pour traquer le "fresh water dorado", le "tigre de la rivière", dans une immense réserve naturelle de 1,300 000 d’hectares, l’Ibera Marsh, mais aussi en Irlande pour traquer brochets et truites, ou encore en Islande pour pêcher le saumon, la truite et la truite de mer sur les plus fameuses rivières du pays…
    medium_Dorado1.3.JPG

    A bientôt au bord de l'eau,

    Jean Baptiste Vidal.

  • Présentation de la pêche en Finistère

    Le Finistère

    La pêche dans toutes ses dimensions.

    Le Finistère est un département d’exception pour la pratique de la pêche.
    Possédant 4500 km de rivières de première catégorie, la pêche de la truite fario sauvage peut se pratiquer sur d’innombrables cours d’eau, du petit ruisseau à la grande rivière.
    Les caractéristiques des rivières bretonnes, sont leur faible pente, leur taille moyenne et ses eaux granitiques.
    La pêche y est très particulière du fait de l’environnement ambiant et de la taille des cours d’eau, et il s’agit d’être adroits et savoir lire la rivière. Les truites sont présentent en très bonnes densités, dépassant rarement les 35 cm, mais les fario bretonnes, de la souche atlantique se débattent jusqu’à bout de leur force et le combat n’est jamais gagné d’avance.
    medium_DSCN2389.2.JPG
    Les rivières les plus intéressante à pêcher au niveau de leur population piscicole et pour le cadre paysagers sont, l’Elle, l’Isole, le Ster Goz, l’Aven, les rivières de Quimper, l’Aulne rivière , et les rivières de Morlaix.
    La meilleure période de l’année est de mi avril à mi juillet en effet les poissons sortent plus régulièrement et s’en donne à cœur joies. Cela coïncide avec les périodes où les éclosions sont les plus importantes en diversité et en quantité avec de nombreuses espèces.
    Le début du mois de septembre est souvent bon, car les poissons sentent la fin de l’été, et avec la baisse des températures, elles ressortent et se nourrissent abondamment pour préparer l’arrivée de la période de fraie.

    medium_DSCN2903.3.JPG


    Quant vient finalement la fin de la saison de la truite fario, il est encore possible de pêcher la truite arc en ciel en réservoir afin de prolonger sa saison et notamment sur Le lac St Michel (450 hectares). La pêche y est ouverte jusqu’au 31 décembre, permettant de profiter de l’arrière saison..en toute tranquillité !
    medium_DSCN2483.2.JPG


    Le saumon, quand à lui est représenté dans 15 cours d’eau, et le Finistère est encore de loin le département où chaque année est enregistré le plus grande nombre de capture à la ligne !
    L’Elle, l’Aven, l’Aulne, l’Elorn, les rivieres de Quimper, le Goyen, et le Douron, sont des endroits a venir prospecter.
    Cependant, la pêche du saumon en France est assez aléatoire, sauf à certaines périodes de l’année et sur très peu de cours d’eau.

    Depuis quelques années, un autre migrateur côtoie les plus grandes rivières bretonnes : l’alose.
    De plus en plus présente, en nombre mais aussi au niveau de sa répartition géographique, sa pêche fait de plus en plus d’adeptes et notamment sur les bord de l’Aulne à Chateaulin, dans le Finistère.
    medium_DSCN2422.JPG

    Migrateur et poisson de sport, qui colonisent en très grande quantité cette rivière, sa pêche vous procurera d’inoubliables souvenirs. Moins aléatoire que la pêche du saumon du fait d’une population en plus grande abondance, il n’est pas rare de faire plusieurs migrateurs pendant sa partie de pêche. (cf article Alose)

    Surtout connu pour ses deux espèces emblématiques, le Finistère recèle pourtant bien d’autres possibilités.
    De nombreux plans d’eau et étangs, permettent aussi d’assouvir sa passion, et de varier ces techniques de pêche, permettant aussi de prolonger sa saison de pêche, si l’on a pas la possibilités de partir loin de nos frontières.
    La pêche des carnassiers, et notamment du brochet est une réalité en Finistère. Tantôt en plan d’eau de petites à moyenne surface, sur l’Aulne et l’Hyères canalisées, ou bien sur le Grand Lac Intérieur de St Michel, vous pourrez tester vos techniques de pêche sportives préférées dans ces lieux très peu fréquentés et très bien peuplés. Le lac St Michel détient une bonne population de brochets, avec certains poissons trophés. Chaque année, plus de 10 poissons de plus du mètre sont capturés aux leurres ou à la mouche, avec un record en 1999, un brochet de 1,36 m, pris par Mr Fouillard !! Avis aux amateurs !
    medium_Dogger_Bis.2.JPG


    Bien entendu, le Finistère avec le plus grand linéaire côtier français, est un des « Hot Spot » de la pêche du bar, qui est devenue incontournable pour les pêcheurs aux leurres recherchant des émotions, et toujours aussi passionnante.

    Pour plus dinformation :
    fedepeche29@wanadoo.fr