Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Nouvelle annee 2007!!

    Bonjour à tous et à toutes,

    Cela fait maintenant quatre mois que j’ai créé mon blog, « Enjoy Fishing » (voir « A propos»), dans le but de parler de la pêche sportive, d’apporter des informations liées à cette activité, de faire découvrir de nouveaux paysages et lieux de pêche, de montrer l’évolution positive de la pêche et présenter mes activités de guide de pêche en France et à l’étranger.

    En quatre mois, 900 visiteurs sont venus consulter « Enjoy Fishing » pour y découvrir mon élément, mon métier et ma passion pour ce « sport nature » hors du commun. Un réel « art de vivre » !
    Cela peut paraître peu et beaucoup à la fois, car pour l’instant n’ayant pas beaucoup communiqué et réalisé une publicité très développée, je suis satisfait de l’accroissement de la fréquentation ce dernier mois pour ce blog qui est très récent.

    Etant très souvent en déplacement, il m’est difficile de pouvoir apporter des informations quotidiennement et pour l’instant j’apporte seul le contenu de ce blog !
    Dans l’avenir, je souhaite développer ce blog pour vraiment en faire un recueil d’informations pour les passionnés de pêche qui pourraient contribuer à son développement en participant à la rédaction d’articles, d’albums photos, de « coup de gueule »,… Tel est mon souhait.

    Je tiens à remercier particulièrement Matthias Lothy, guide de pêche en Alsace, et Nicolas Cadiou de Pêcheaubar.com pour leur aide et leur contribution à la connaissance de ce blog sans qui je crois peu de visiteurs serait venus découvrir et collecter les informations que j’ai publiées.
    Par la même occasion, je tiens a remercier mes partenaires que sont PAFEX et LOOP pour leur confiance et leur aide en terme promotionnel et matériel.

    Merci aussi à toutes les personnes qui sont venu voir ce que j’ai entrepris et qui ont contribuées à son développement et son amélioration.

    Je profite de cette période de fêtes pour vous présenter à tous et à toutes mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année 2007. Qu’elle soit remplie d’émotions, de bons moments passer au bord de l’eau, entre ami(e)s et qu’elle vous permette de voir vos rêves se réaliser.

    Concernant la pêche et les milieux aquatiques, je souhaite que le nombre de pêcheurs respectueux et attentifs s’accroissent considérablement pour continuer à préserver nos parcours de pêche, la diversité halieutique que nous possédons en France et faire de ce sport non pas une activité récréative mais une façon de penser et une philosophie pour nous guider dans nos pas futurs.

    La France est encore à la traîne pour tout ce qui concerne le développement du loisir pêche, le tourisme pêche et l’évolution des mentalités vers une pêche beaucoup plus respectueuse (no kill).
    Nous possédons un potentiel certes relatif à d’autres pays comme les Etats Unis, l’Islande, la Russie, la Nouvelle Zélande, l’Argentine, etc… mais la France pourrait devenir une destination de pêche de qualité au même titre que d’autres pays Européens si tous les acteurs concernés évoluaient en synergie !

    Je vous souhaite une très bonne saison de pêche et de bons moments passés au bord de vos cours d’eau ou lacs préférés.

    Bonne année et Meilleurs vœux.

    Jean Baptiste.

  • Dorados des rapides!!

    medium_Joli_prise_.JPG

    Le dorado peut vivre et se pêcher dans de nombreux endroits différents. Ici, nous pouvons le trouver aussi bien dans le Marsh ou Esteros del Ibera, où les eaux sont lentes et profondes, que sur les sources du Rio Corrientes où les eaux sont rapides, oxygénées et assez peu profondes, puis sur le Rio Corrientes lui même qui est beaucoup plus large et profond.

    Ce que j’appelle le dorado des rapides se sont les dorados qui vivent dans les parties amont des rivières, avec beaucoup de courant et qui affectionnent des postent comparables à la truite et au saumon en rivière avec bien sûr un comportement différent puisque le dorado chasse en se déplaçant beaucoup et ne reste pas au même poste comme le fait un salmonidé.
    medium_Rio.JPG


    Pour cette pêche; il s’agit de rechercher là où s’embuscade les dorados. Ils recherchent les endroits où il y a des courants pour s’oxygéner et chasser, et des caches ou abris pour se reposer, et bien sûr toujours guetter d’un œil.
    Les bordures permettent souvent de prendre plus de poissons, avec des jolis captures parfois, près de 8 livres. Mais les plus gros spécimens recherchent plus de sûreté, les meilleurs postes, les profonds, les blocks ou contre courant,…
    Il faut bien peigner tous ces postes en priorité, mais il certain qu’avec l’habitude il est plus aisé de repérer rapidement la où poser la mouche et prospecter rapidement pour trouver les dorados actifs.

    Les lancers se font ¾ aval, face à soie, ou près de la bordure où vous vous trouvez. Le but est de présenter la mouche avec le bon angle, la bonne dérive et la bonne rapidité du jour !
    Certains jours, la « dead drift » est ce qui paye le mieux et permet souvent de faire de gros poisson, moins « coureur », car la mouche dérive moins vite, comme une proie blessée plus facile à capturer. Parfois il faut faire un mending amont et présenter serré, ou encore ouvrir la boucle en mending aval pour montrer la mouche de côté pour attirer le prédateur.medium_Mouches_dorados.JPG

    La touche est très brutale et lourde (pêche aval), et parfois la soie peut vous brûler les doigts. Il n’est pas rare de voir le poisson venir sur la mouche et la prendre sous la surface en faisant un remous énorme ! C’est assez impressionnant, et vous donne une bonne décharge d’adrénaline!!large_Ferrage_d_un_dorado.3.JPG
    Le dorado se débat d’une façon spectaculaire à chaque fois, en réalisant de nombreux sauts pouvant aller jusqu’à dix ! et donne de gros coup de tête à la fois en l’air mais aussi au fond en plein courant !

    Pour le dorado il est principalement utilisé un matériel assez lourd comme pour tous les gros carnassiers (9 pieds, soie de 8-9), mais avec un matériel léger, type soie de 4, 5, il est possible de propulser ces monstrueuses mouches à dorado (en taille plus petite)…de vrai hélicoptère, en maîtrisant bien la double traction. Les sensations sont tous simplement décuplées et vous procure un réel plaisir de pêcher. Par contre lorsque vous tombez sur un gros poisson, il est parfois bien difficile de le brider et de sortir un plus de 10 livres de son trou !!
    medium_Dorado_6_livres.JPG

    Prenez du plaisir à la pêche !!! (Enjoy Fishing)

  • Petite sortie avant larrivee des clients!!

    medium_Le_Rio_Corrientes.JPG
    Et oui les guides expatriés ne pêchent pas tant que ça pour eux ? Il leur faut trouver quelques heures pour s’échapper du lodge, pour enfin sortir un peu de soie !

    Cette fois-ci je me dirigea vers el Norte Abajo, les sources du Rio Corrientes.

    J’ai choisi d’utiliser une canne et un moulinet pour la truite fario muni d’une soie de cinq, pour partir à la conquête des dorados des rapides ! Ce parcours n’est pas trop large et il est possible de pêcher avec une canne moins puissante pour avoir plus de sensations.
    Ce secteur est très courant, il ressemble à une rivière à truite de montagnes, tantôt à une grande rivière de plaine. La largeur maximum fait 15 mètres, et certains petits bras plutôt 6 mètres.
    medium_Rio_Norte_abajo.jpg
    J’ai monté sur mon bas de ligne en acier un modèle typique argentin qui fonctionne très bien ici et que j’affectionne et monte en différente tailles et différentes couleurs.

    Aujourd’hui j’ai pêché plus tard et pour attendre le « vrai bon » moment de la journée…la dernière heure pour profiter aussi du magnifique couché de soleil sur les plateaux argentins, mais aussi de l’activité de « gros pépère » !! Hé ! Hé !.
    Lorsque je suis arrivé, les poissons n'était pas vraiment actif, avec peu de « rolling » et de chasse, remous…puis les poissons sont rentrés dans le « coup du soir ».
    Je touche très rapidement un très beau poisson, certainement un des plus beaux que je toucherai cette saison…et qui plus est avec ma soie de 5 ! Le poisson a saisi ma mouche en « dead drift » (dérive morte) près d’un gros remous formé par un obstacle aquatique..sur le coup je me crois accroché mais je ferre sans hésiter à plusieurs reprises d’instinct. Dès le ferrage effectué, je prends un rush très puissant mais court, le poisson veut rester dans sa tanière. Je le bride un peu, en essayant de pas casser ma canne à truite ! pour le faire sortir. Dès que j’arrive à le faire bouger et lui prendre un peu de fil, d’un saut très lourd il sort de son élément pour tenter d’extraire de s’échapper...puis replonge et retourne vite fait au même endroit et s’extirpe la mouche (sans ardillon) dans un herbier salvateur !! Au revoir magnifique dorado estimé à plus de 10 livres !!

    Assez vexé et déstabilisé je repars sur les prochains bons coins et sort quelques autres dorados dont un « lindo » de 5 pounds…medium_Dorado_5_pounds.jpg
    puis je décide de retenter le diable avant de partir à l’extrême limite de mon temps imparti pour le retour en bateau avant la nuit ! Premier lancer, j’accroche a nouveau un beau dorado qui au rush, explose tout mon montage ! OK je rentre, c’est décidé. Il est l’heure d’une QUILMES bien fraîche (bière argentine).

    Quels bons moments passés au bord de l’eau dans un cadre magnifique.
    Trois poissons sortis, un très beaux touché et perdu, une casse et deux décrochés !! en une heure de temps ! Y a pas à dire, faut pas se plaindre, y a quelques dorados dans le coin!

    Nouvelle de Pira lodge : http://www.piralodge.com

    A bientôt…