Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Départ pour ma troisième saison en Argentine!!

Après deux saisons en Argentine dans le Lodge de Piralodge, je retourne cette fois au pays des grosses truites de mer pour aller passer la saison sur le Rio Grande et plus particulièrement dans le lodge de Toon Ken !

acbb6e7b744ed612514ae42ef50644f3.jpg
Mes deux saisons pour le dorado auront été très intéressantes et enrichissantes à tout point de vue, notamment par la nécessité de s’adapter aux conditions difficiles, à la découverte d’un nouveau poisson, de l’espagnol, qui était pour moi très lointain (lycée) ! mais aussi de l’intégration dans une équipe totalement composée d’argentin.
dc74e4b2df02cf570458d8b4657cf2a9.jpg
En effet après deux saisons au dorado, Nervous Waters m’a offert l’opportunité de changer de lodge et par la même occasion d’acquérir de l’expérience pour une autre espèce : la truite de mer !
C’est une chance unique de pouvoir parcourir ce magnifique pays qu’est l’Argentine!
Ce pays recèle de tant de beauté, de particularité piscicole et de cours d’eau et lac de toute beauté, il faut un certains nombres d’années pour le découvrir partiellement.

Après ma saison sur la Ponoi, je vais pouvoir mettre à profit l’acquisition de mes compétences sur le Rio Grande et la truite de mer. La pêche de ces truites fario migratrices ce pratique quasiment de la même façon que la pêche du saumon.
Bien souvent, il faudra lancer sa mouche trois quart aval, voir perpendiculairement à la berge et la laisser plonger en fonction des niveaux d’eau bien sûr et de la vitesse du courant mais surtout de l’activité de truites, puis l’animer pour susciter l’intérêt d’un de ces montres !! 9ab640ed70fccd4fea98643fb6fca92f.jpgLes truites font jusqu’à plus de 30 livres !! Ce sont les plus grosses truites de mer du monde, même si là bas il les appellent les « Sea Run brown » (truite fario migratrice).
Les mouches utilisées sont par contre différentes de celles consacrées à la recherche de salmo salar, bien que certains modèles peuvent être identique ou proche. Par exemple, l’utilisation de « tube flies » ou de bomber est identique.
0d8191155f6204a6aabb2a7962857755.jpg
3022a59b7700e9e46e23c6d971432db9.jpg

Contrairement à la Ponoi, la pêche s’effectue uniquement du bord en wadding, alors qu’elle se pratique beaucoup en bateau sur la Ponoi étant donné la taille de cette dernière !
La technique consiste à prospecter tout le pool en faisant passer la mouche de différentes manières pour trouver, la technique du jour. En début de saison, on utilisera de grosses mouches émettant de grosses vibrations et étant facilement repérable par les truites. Les modèles ayant déjà rapporté de gros succès sont les « leach » ou sangsue montée en peau de lapin ainsi que les gros « Wooly bugger » plombés en tête avec des billes dorées ou argentées, ou encore la spécialité en Terre de Feu, les grosses nymphes et streamers à pattes en plastique, les « rubber leggs!!
c9a919b52dafc6a1fb06953d99363a70.jpg
Puis à mesure que les eaux se réchauffent, les montages seront de plus en plus fin, avec des mouches plus petites, telles que les nymphes, les petits streamers, encore et toujours équipés de « rubber leggs ».98ac010546d2c5797b38378efaf27bc7.jpg
Les soies utilisées sont encore en fonction des niveaux et de la température de l’eau. Ces paramètres sont les plus importants avec aussi la couleur de l’eau si celles-ci ont été tintées par un orage et de fortes précipitations.
Les soies Windcutter Rio, Bill Dury, ou shooting head sont les plus utilisées. En général on prendra des soies lourdes et très plongeantes en début de saison, puis à mesure que l’eau baisse et se réchauffe, on passera à des modèles plus légers, moins plongeant, puis intermédiaire, et flottante à l’approche de la saison des eaux basses et plus chaudes.
7e1975006a8a988e17e7e68e75f8f8c7.jpg

Voila, très rapidement comment se pratique la pêche de la truite de mer dans ces coins reculés et sur ces très grandes rivières. Ces techniques peuvent aussi se pratiquer sur les rivières d’Islande, de Suède, et bien d’autres pays où se trouvent ces poissons migrateurs.

Je vais commencer la saison à partir de fin décembre et j’en serai plus une fois sur place.
Je compte bien sûr mettre, si j’en ai la possibilité, le plus souvent possible des notes sur le blog pour vous tenir informé. Mais encore une fois, il est souvent difficile d’avoir une bonne connexion internet me permettant de mettre à jour régulièrement mon blog. Mais je ferai mon possible pour vous faire parvenir quelques belles photos et peut être quelques vidéos.

J’espère que cet avant goût vous aura donné envie d'en savoir plus et pourquoi d'y faire un tour un de ces jours!!

Je vous dis donc à très bientôt pour des nouvelles de Terre de Feu…

Jean Baptiste.

Les commentaires sont fermés.