Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

ellé

  • Bilan de l'ouverture de la pêche 2015 en Bretagne

    Ca y est l'ouverture nous a délivré de cette longue attente hivernale!! Enfin de retour au bord de l'eau, avec cette année des débits très intéressants pour toutes les techniques, et très favorables pour la pêche à la mouche. Cependant les conditions météo n'ont pas été très clémentes, mais auront tout de même permis de belles captures. Un très bon début de saison, notamment au saumon avec le TAC sur certaines rivières déjà atteint ou bien consommé en moins de deux semaines de pêche!

    Bilan de l'ouverture en Bretagne

    Lire la suite

  • Bilan de la saison migrateur 2014 en Bretagne - Fin de saison saumon 2014

     

    Bilan de la saison saumon en bretagne, saumon à la mouche, saumon en Bretagne, bilan de la saison migrateur, alose, saumon, truite de mer, Enjoy Fishing, Jean Baptiste Vidal

    PÊCHE DES MIGRATEURS EN BRETAGNE:

    La saison saumon vient de se terminer il y a une quinzaine de jour. La date dépendant de la rivière pêchée, mais au plus tard il est possible de pêcher le saumon atlantique jusqu’au 31 octobre en Bretagne, comme sur l’Aulne et l’Aven par exemple.

    Globalement les remontées de saumons 2014 ont été satisfaisantes mais un peu décevantes eu égards aux prévisions suite à une très bonne saison 2013, notamment pour le castillon.

    Il fallait tomber sur les bonnes conditions et être sur la bonne rivière au bon moment et au bon endroit pour sortir son épingle du jeu, comme souvent au saumon.Dans le département du Finistère, les rivières intéressantes ne manquent pas. Entre l'Ellé et l'Isole, l'Aven, et les rivières de Quimper, l'Elorn mais aussi les rivières de Morlaix et d'autres petits fleuves côtiers (Mignonne, Camfrout,...) il y a de quoi faire. Toutes ces rivières présentent des profils variés, des moments de la saisons plus prometteurs et il est pas toujours facile de faire son choix. De plus le Léguer et le Trieux dans les Côtes d'Armor, et le Scorff, le Blavet dans le Morbihan sont aussi des rivières de choix.

    Les conditions d’eau pour 2014 ont été très particulières. Nous avons commencé la saison avec des eaux très hautes, favorisant la bonne remontée des saumons, puis peu de précipitation pour les mois suivants, au printemps et durant l’été, et même à l’automne. Les niveaux ont donc constamment baissés suite à l’ouverture et sans coups d’eau, qui rappelons-le incitent les saumons à se déplacer ce qui les rend mordeurs, il fallait ruser et s’adapter sans cesse à ces niveaux bas, aux eaux claires et des remontées de saumons très fluctuantes d’une rivière à l’autre.

    De gros spécimens (+ de 8 kg) ont toutefois été pris sur diverses rivières bretonnes dont l’Ellé, le Léguer, malheureusement rarement à la mouche, et à l’inverse de tout petits saumons de printemps sont capturés de plus en plus chaque année. Certains dépassaient parfois à peine les 3 kg ! Cela fait déjà plusieurs saisons que l’on prend de petits saumons au printemps, et la tendance se confirme. Une évolution / adaptation des saumons serait-elle en train de se profiler ? Quelles sont les raisons de la chute du poids moyen des saumons de printemps ?

    A noter, le Léguer a fait parler de lui cette année avec plusieurs saumons capturés à la mouche dès l’ouverture et les semaines suivantes, notamment sur le parcours mouche du Vieux Marché. Les niveaux d’eau ayant été hauts très tôt, les saumons ont profité de cette aubaine pour monter le plus haut possible et atteindre les parties amont des rivières bretonnes, qui rappelons-le sont des fleuves (= rivière courte se jetant dans la mer).

    Le Léguer a été très bon en début saison comme à l'accoutumé, et le T.A.C. (Total Autorisé de Capture) a été atteint très tôt au alentours du 27 avril. Cette rivière est précoce pour le saumon, ce qui en fait un choix judicieux pour aller tremper ses mouches en tout début de saison.

    Quelques jolis saumons ont été pris à la mouche cependant, comme ce très beau saumon de printemps pris sur une mouche crevette par un collègue pêcheur.

    bilan de la saison migrateur en bretagne,bilan de la saison saumon,peche a la mouche des migrateurs,saumon,alose,truite de mer,peche du saumon en france,ellé,aulne,elorn,aven,enjoy fishing,jean baptiste vidal

    Tristan et un magnifique saumon de printemps breton

    A la fin du mois d'avril, puis surtout en mai, les aloses arrivent en masses sur plusieurs rivières ou fleuves côtiers bretons, principalement sur l'Aulne dans le Finistère et du Blavet dans le Morbihan, mais il ne faut pas oublier le bas de certaines rivières de taille plus modestes comme l'Ellé, l'Elorn, le Goyen, l'Odet... Ce migrateur qui n'a pas autant la "côte" que le saumon remonte nos rivières encore en bonne densité, selon les années, mais globalement les remontées sont intéressantes et largement suffisantes pour pratiquer à la mouche et faire de belles captures. Le Blavet et l'Aulne sont généralement assez précoces et il est possible de faire de très belles aloses très tôt dans la saison. Les rivières plus petites sont plus tardives et pêchent mieux en juin et juillet quand les eaux se sont réchauffées.

    Bilan de la saison saumon en bretagne, saumon à la mouche, saumon en Bretagne, bilan de la saison migrateur, alose, saumon, truite de mer, Enjoy Fishing, Jean Baptiste Vidal

    Alose du Blavet prise sur une canne Switch courant mai 2014

    Il faut profiter de ce potentiel et j'invite les pêcheurs à la mouche à rechercher ces migrateurs, car les aloses sont de vrais poissons de sport, très combatifs qui de plus sont présentes en quantité bien supérieure au saumon. Les coups du soir sont à privilégier, car celles-ci s'activent avant la tombée de la nuit et il n'est pas rare de faire plusieurs poissons par sortie.

    C'est une espèce que je recherche depuis 2003, et qui me procure toujours autant de plaisir, en adaptant mon matériel et en les recherchant avec différentes techniques. Essayez, vous ne serez pas déçu.

    IMG_0114.JPG

    Belle alose de l'Aulne prise à Coatigroac'h fin avril

    Dès la fin juin, les premiers castillons ont montré le bout de leur nez, mais ils étaient assez boudeurs dans l’ensemble. Les remontées ont été très espacées, et il fallait aller souvent au bord de l’eau pour tomber sur les « bons coups » !

    En général, la montaison de castillons a été tardive, rapide et moins bonne que 2013.

    Les petits coups d’eau du mois d’août ont permis de profiter de quelques bonnes journées et ce sur tous les cours d’eau du Finistère en particuliers.

    J’aime personnellement pêcher vite et chercher les poissons mordeurs dans ces conditions, plutôt que d’insister dans les pools « connus ». J’utilise bien souvent de gros tubes fly que j’anime très rapidement. Les saumons sont vraiment intéressés par une présentation quelque peu différente et cette technique rapporte beaucoup de touches explosives, pas toujours concrétisées, mais spectacle et émotions garanties !

    Bilan de la saison saumon en bretagne, saumon à la mouche, saumon en Bretagne, bilan de la saison migrateur, alose, saumon, truite de mer, Enjoy Fishing, Jean Baptiste Vidal

    Joli castillon breton pris au tube fly sur un coup d'eau

    L’Elorn a été beaucoup moins productive cette année au castillon. A part quelques semaines début août où il se voyait régulièrement des poissons frais, il était facile de se rendre compte qu'il n’y avait aucune comparaison entre la saison 2013 et cette année. Le parcours mouche paraissait vide ! même si les remontées ont tout de même été satisfaisantes.

    Le haut de l’Ellé, sur les magnifiques parcours des Roches du Diable et de Kerscolier, les poissons sont restés mordeurs plus longtemps, même après les coups d’eau. Ces beaux courants paraissent tellement pêchant qu’on y passerai des heures ! et avec un peu de chance il était possible de trouver quelques poissons actifs tôt le matin ou tard le soir.

     bilan saison saumon 2014, saumon bretagne, pêche des migrateurs, peche du saumon à la mouche, saumon en France, peche des migrateurs, Ellé, Aven, Elorn, Aulne, Alose, truites de mer, saumon, Enjoy Fishing, Jean Baptiste VidalL'Ellé au dessus des Roches du Diable

    Sur l’Ellé, il est difficile d’avoir une idée réelle du stock de saumon car il n’y a pas de vidéo-comptage, comme sur l’Elorn et l’Aulne ou encore le Scorff. On observe très rarement des poissons se manifester. Cependant l'’Ellé est certainement une des meilleures rivières de Bretagne en terme de potentiel halieutique. La beauté de cette vallée encore préservée, la variété des profils et l’alternance de retenues de moulin, courants, plats courants, profonds en fait une rivière idéale pour la pêche à la mouche et ce toute la saison. J’ai pris beaucoup de plaisir à pêcher et guider mes clients sur ce joyau de la pêche à la mouche du saumon en Bretagne et en France !

    A noter cette année sur l’Ellé, une très bonne remontée de grande alose (alosa alosa), qui malheureusement se retrouvent encore bloquées au premier barrage des Gorrets. Il serait judicieux d'aménager le barrage des Gorrêts avec une passe "tout-poisson" afin de permettre à ces aloses de coloniser la partie plus en amont surtout que le barrage de La Motte a été supprimé il y a quelques années. Les aloses pourraient atteindre d'autres zones de frayères et ainsi se développer sur cette rivière. Pour l'instant elles restent donc bloquées entre le centre-ville et ce barrage.

    A partir de la fin juin et courant juillet il était possible de faire quelques jolis coups en les pêchant à vue avec de petits streamers colorés. Très divertissant et il faut souligner qu’elles sont rarement recherchées alors que ce sont de véritable poissons de sport!

    Bilan de la saison saumon en bretagne, saumon à la mouche, saumon en Bretagne, bilan de la saison migrateur, alose, saumon, truite de mer, Enjoy Fishing, Jean Baptiste Vidal

    Alose prise sur la bas de l'Ellé au Gorret, à vue avec une petite mouche colorée

    L’Aven a été plus difficile à pêcher à la mouche cette année, car c’est vraiment une rivière qui se pêche par coup d’eau, ou encore appelée « spate river » en anglais. Les poissons en période de moyenne à basse eaux se stockent dans les deux retenus importantes du bas de la rivière, Moulin du Haut Bois et le Plessis (ancienne pisciculture). Mis à part ces deux endroits, il reste peu de secteurs où les saumons peuvent patienter durant l’été, sur la partie basse de la rivière. Le secteur le pus "pêchant" à la mouche est le parcours de Pont Torret où les poissons montent dans les courants par coups d'eau. Cette année, assez pauvre en précipitation durant la saison, la mouche n’était pas la technique qui a le mieux fonctionné. Le bouchon-crevette est encore malheureusement autorisé sur cette rivière, et fait des dégâts. Une des rares techniques qui permet de prendre du poisson dans toutes les conditions, surtout l’été quand on peut faire passer sa crevette sous les branches et au fond des trous…

    Bilan de la saison saumon en bretagne, saumon à la mouche, saumon en Bretagne, bilan de la saison migrateur, alose, saumon, truite de mer, Enjoy Fishing, Jean Baptiste Vidal

    Très joli saumon breton pris sur une petite noyée maison

    Septembre aura été globalement sec, sauf les premiers jours de ce mois. Un léger coup d’eau a permis quelques captures.  Je pourrai faire ainsi un joli castillon lors d'un petit coup du soir sur le magnifique parcours de l'Ellé à Kerscollier en pêchant dans les courants.

    bilan de la saison migrateur en bretagne,bilan de la saison saumon,peche a la mouche des migrateurs,saumon,alose,truite de mer,peche du saumon en france,ellé,aulne,elorn,aven,enjoy fishing,jean baptiste vidal

    Saumon de l'Ellé pris à Kerscolier

    Puis il faudra attendre début octobre pour avoir des précipitations conséquentes activant les saumons. Le mercredi 8 octobre, j'ai eu la chance de faire un beau doublé de saumon sur l'Elorn grâce à un coup d'eau. J'ai pour cela utilisé une fois de plus un de mes tubes fétiches qui me permettra de sortir mon épingle du jeu et de faire un joli saumon tout de suite en arrivant, au 3ème lancer et puis un deuxième saumon un peu plus tard sur le haut de la rivière.

    bilan de la saison migrateur en bretagne,bilan de la saison saumon,peche a la mouche des migrateurs,saumon,alose,truite de mer,peche du saumon en france,ellé,aulne,elorn,aven,enjoy fishing,jean baptiste vidal

    bilan de la saison migrateur en bretagne,bilan de la saison saumon,peche a la mouche des migrateurs,saumon,alose,truite de mer,peche du saumon en france,ellé,aulne,elorn,aven,enjoy fishing,jean baptiste vidal

     Doublé de saumons sur l'Elorn le mercredi 8 octobre

    L’Ellé était en ébullition la semaine du 10 Octobre, et il fallait voir tous ces saumons monter dans les pools! Les saumons étaient restés stockés dans les parties profondes durant tout l’été et le début de l’automne, attendant les pluies qui tardaient à venir. Dès le premier gros coups d’eau se sont des centaines de saumons qui sont remontés le plus vite possible sur le haut de la rivière pour se rapprocher de leur site de fraie.

    Dans les eaux teintées, en décrue, la Collie Dog a fait des ravages ! et une belle crevette type Ally’s Shrimp dans les pools profonds et lents.

    Bilan de la saison saumon en bretagne, saumon à la mouche, saumon en Bretagne, bilan de la saison migrateur, alose, saumon, truite de mer, Enjoy Fishing, Jean Baptiste Vidal

    Collie Dog, mouche très efficace lors de coup d'eau

    bilan de la saison migrateur en bretagne,bilan de la saison saumon,peche a la mouche des migrateurs,saumon,alose,truite de mer,peche du saumon en france,ellé,aulne,elorn,aven,enjoy fishing,jean baptiste vidal

    Petite crevette maison de type Ally's Shrimp montée avec des poils souples pour les eaux lentes

    Les animations rapides ont été les plus payantes pour moi et mes clients. Cela déclenche souvent les migrateurs, agacés et surpris de cette présentation atypique ! Les touches sont fulgurantes et visuelles. Un régal !

    Puis à partir du 13 octobre, le débarrage de l’Aulne a été remis en place par la Fédération de Pêche du Finistère et l’EPAGA, comme les années précédentes. Le but étant de favoriser la remontée des saumons qui se trouvaient bloqués sur la partie basse de la « rivière » du fait des passes à poissons de Coatigroac’h, Toul Ar Rodo et Prat Hir qui  sont loin d'être efficace à 100%. Il faut rappeler que l'Aulne compte 28 barrages jusqu'à la confluence de l'Aulne rivière et du canal à Pont Trifen, et l'accumulation de ces barrages freinent de manière importante la remontée naturelle des saumons. Espérons que cette "onde" de débarrage leur permette d'arriver rapidement sur leur sites de fraies.

    Bilan de la saison saumon en bretagne, saumon à la mouche, saumon en Bretagne, bilan de la saison migrateur, alose, saumon, truite de mer, Enjoy Fishing, Jean Baptiste Vidal

    Cette onde de débarrage, ouvrant 3 barrages en même temps et ce progressivement en allant vers l’amont, nous a offert un vrai spectacle. La plupart des saumons ont en effet tout de suite commencé leur remontée, et il était possible d’en voir sauter ici et là tentant de franchir les barrages. Sur Pen Ar Pont en moins d’une ½ heure, j’ai pu observer plus de 40 sauts.

    Bilan de la saison saumon en bretagne, saumon à la mouche, saumon en Bretagne, bilan de la saison migrateur, alose, saumon, truite de mer, Enjoy Fishing, Jean Baptiste Vidal

    Spectacle magnifique d'un saumon de l'Aulne tentant de franchir l'obstacle

    Le débarrage est aussi un moment privilégier pour le pêcheur à la mouche, car étant débarrée, l’Aulne revêt son profil « naturel » et de nombreux courants se forment. La mouche peut donc être enfin utilisée sur cette rivière qui rappelons-le ne pêche pas très bien en contexte barré. Il faut signaler qu'il est interdit de pêcher dans les 50 m en aval du barrage le plus en amont des biefs débarrés ceci dans le but de laisser les saumons tranquilles sur ces secteurs quand ils s'accumulent sous la chute. Malheureusement certains pêcheurs ne respectent pas cette réglementation, mais il est vrai qu'il n'y a aucun panneau, explications ou informations au sujet de la pêche sur l'Aulne en contexte débarré. A améliorer pour les prochaines années si le débarrage automnale se poursuit.

    Bilan de la saison saumon en bretagne, saumon à la mouche, saumon en Bretagne, bilan de la saison migrateur, alose, saumon, truite de mer, Enjoy Fishing, Jean Baptiste Vidal

    Saumon pris à Prat Hir avec un tube fly

    Les saumons été actifs dans ces conditions et il était possible de faire quelques bon coups selon le bief débarré. En effet, tous les biefs ne pêchent pas de la même façon car n’ayant pas le même profil, les même postes et confirguration.

    Bilan de la saison saumon en bretagne, saumon à la mouche, saumon en Bretagne, bilan de la saison migrateur, alose, saumon, truite de mer, Enjoy Fishing, Jean Baptiste Vidal

    Saumon de l'Aulne capturé à St Algon le 30 Octobre 2014

    Toul Ar Rodo, Prat Hir et St Algon auront été les biefs les plus pêchant pour la mouche à mon avis, où j’aurai pu faire quelques saumons avant la fermeture du 31 octobre 2014.

    Pour la fermeture de la saison saumon sur l'Elorn les conditions n'étaient pas faciles du fait d'un niveau d'eau bas et de l'eau claire. J'aurai eu la chance d'être au bon endroit au bon moment car après 20 mn de pêche l'eau est devenue teintée du fait de la pisciculture (lâché d'eau? nettoyage des bassins?) située en amont du secteur que j'avais choisi et les poissons se sont activés subitement. Ma petite mouche crevette maison montée avec du renard arctique a fait son effet, et séduit une belle femelle de plus de 70 cm qui est venu rageusement prendre ma mouche sous la surface provoquant une vague puis un énorme remous! Quelle émotion pour cette dernière session!

    Bilan de la saison saumon en bretagne, saumon à la mouche, saumon en Bretagne, bilan de la saison migrateur, alose, saumon, truite de mer, Enjoy Fishing, Jean Baptiste Vidal

    Mon dernier saumon de l'Elorn pris  le 29 octobre sur une petite mouche crevette maison

    Maintenant nos saumons vont tranquillement continuer à monter pour atteindre leur zone de fraie puis commencer à se rassembler. D’ici un mois, les premières frayères ou « grattages » devraient apparaître. J’irai voir ce magnifique spectacle pour contempler l’œuvre de dame nature et m’assurer que tout se passe bien.

    L’hiver va être long, mais c’est une période où l’on créé de nouveaux modèles de mouches, constitue ses boites, et entretien son matériel. Il est important de bien nettoyer ses soies, faire un état des lieux de ce qu’il nous manque et petit à petit se préparer pour la nouvelle saison qui va vite arriver !

    Vivement la mi-mars 2015 pour aller tenter de faire un beau saumon de printemps sur une de nos belles rivières bretonnes!

    Bilan de la saison saumon en bretagne, saumon à la mouche, saumon en Bretagne, bilan de la saison migrateur, alose, saumon, truite de mer, Enjoy Fishing, Jean Baptiste Vidal

     

    Pour toutes informations complémentaires consulter mon site internet.

    A bientôt pour un report sur la pêche sur le  lac St Michel.

    Jean-Baptiste

  • Triplé de saumons à la mouche sur une belle rivière bretonne !!! Un moment unique et magique...

     L’automne en Bretagne est un moment particulier dans une saison de pêcheur à la mouche. Après la remontée des saumons de printemps de fin février à juin, une seconde migration des saumons d’été, appelés aussi castillon ou grisle en anglais, a lieu à partir de la fin juillet, début août. Les remontées de castillons sont en nombres bien plus important que celles des saumons de printemps et c’est donc un très bon moment pour faire un saumon à la mouche. J’en profite, cette année je suis en France pour cette période de l’année.

    Quand les eaux se rafraichissent et les pluies automnales viennent apporter un peu d’eau, les saumons se mettent à bouger et deviennent mordeur. Dans le Finistère nous avons le choix, car le saumon remonte plus d’une dizaine de cours d’eau côtiers. Cette saison les remontées sont très bonnes sur de nombreuses rivières comme l’Ellé, l’Elorn, les rivières de Morlaix et l’Aven pour n’en citer que quelques unes.

    Hier, mercredi, je choisi de faire un tour sur une de mes rivières préférées pour aller pêcher le saumon que je pratique soit à vue, soit en noyée classique selon les conditions. J’ai rarement l’opportunité de pêcher le saumon en Bretagne mais c’est une pêche qui m’a toujours fascinée tant les rivières pourtant de petites tailles regorgent de saumons. C’est toujours fantastique de voir de gros saumons dans de si petit cours d’eau ou d’habitude nous recherchons la truite.

    Les niveaux d’eau ayant été très bas en cette fin d’été, la technique reine consiste à repérer un saumon et le tenter en nymphe à vue ou avec de petites mouches noyées, mais en observant le poisson, et en essayant d’attirer son attention ou tout simplement l’agacer pour le faire mordre. C’est une technique très intéressante malgré les controverses et les médire de certains pêcheurs, car même si le saumon a été repéré, la partie est loin d’être gagnée et il faut une certaine expérience pour prendre quelques poissons de la sorte.

    Aujourd’hui à mon arrivée, je trouve la rivière un peu salie certainement par les quelques averses de ces derniers jours. Je me rends compte que la pêche à vue ne pourra être pratiquée avec succès étant donné le peu de visibilité, et je choisi de pêcher en noyée classique certains secteurs que je connais où je sais qu’il y a quelques saumons, castillons et saumons de printemps. J’avais ressorti pour l’occasion ma boite à mouches bretonnes, mouches que j’avais montées il y plus de 10 ans !

    Saumon, bretagne, saumon à la mouche, pêche à vue, rivière bretonnes, triplé de saumons, Finistère, Elorn, Ellé, Aven,

    En m’équipant, je me rends compte que j’ai oublié mon épuisette que je m’étais promis de prendre pour éviter toute déconvenue, ainsi que mon appareil photo numérique que j’avais rechargé pour cette sortie !! Je me dis que c’est le destin, et que je vais certainement prendre mon premier saumon étant donné que c’est la règle dans ce cas. Pas d’épuisette et pas d’appareil photo, la pêche devrait être bonne !! C’est toujours quand on a pas ce qu’il faut que l’on prend du poisson, n’est-ce pas ?

    La couleur de l’eau est ni trop teintée, ni trop claire, et je pars confiant, même si lors de mes quelques sorties cet automne, je n’ai pas encore mis au sec de poisson. J’ai pourtant touché quelques saumons ces derniers temps, mais la chance n’était pas de mon côté !

    Je commence par un petit secteur lent où la pêche à vue est bonne et où je sais qu’il y a une bonne densité de saumons. Pour la pêche en noyée, ce n’est pas idéal car la dérive est très lente, il faut donc animer la mouche pour la rendre attrayante, mais je ne suis pas convaincu.

    Voyant que ces secteurs ne sont pas vraiment « pêchant », je monte sur un petit radier où j’ai déjà vu quelques saumons postés ces dernières semaines et où le courant est plus intéressant surtout après cette légère montée des eaux. Je commence en amont de l’endroit où généralement se trouvent les poissons, pour ajuster mon lancer et être précis afin de bien pêcher ce poste. Après avoir fait 4-5 lancers, je descend de quelques pas pour arriver au spot où je pensais peut être toucher un saumon, et comme dans un livre ou un bon DVD, à la première dérive, je vois un beau castillon monter sur ma mouche et se retourner. J’attends un léger instant pour le laisser prendre, puis ferre doucement mais fermement. Le poisson est au bout, et se débat. Il part en amont puis en aval, puis vient tourner dans son trou avant de venir en surface. Après quelques minutes, il se rend et je l’échoue sur le bord n’ayant pas mon épuisette ! Je suis super content mais je me rappelle ne pas avoir d’appareil photo non plus pour mon premier saumon de l’année en France ! J’ai pas du tout pêché le saumon en Bretagne depuis des années et j’aimerai bien quand même avoir un souvenir de ce poisson, peut être le seul de la saison ? Je prends mon (vieux) téléphone portable, et prends deux photos de cette belle femelle castillon de 58 cm à la fourche, dans les 2 kg. Je la remets à l’eau afin que celle-ci puisse se reproduire d’ici deux bons mois et ainsi perpétuer son cycle après tant d’efforts pour revenir sur sa rivière natale.

    Saumon, bretagne, saumon à la mouche, pêche à vue, rivière bretonnes, triplé de saumons, Finistère, Elorn, Ellé, Aven,

    Ma session de pêche vient de commencer et j’ai déjà fait mon saumon, j’avoue être très agréablement surpris ! Je me dis que dans ces conditions, les saumons sont peut être très mordeurs et qu'il faut en profiter. Je pense aussi que du fait de la couleur et de la montée des eaux, il vaut mieux peut être pêcher les courants. Je redescends pour aller tenter quelques spots plus rapides, mais sans succès. Je continue à descendre et je me rends là où lundi dernier je casse un très beau saumon, un printemps bécard d’après ce que j’avais pu en voir. Je peigne l’amont de l’obstacle à tout hasard, mais pas de saumon. Je me poste au même endroit que le lundi de la semaine d’avant, et après quelques passages, un saumon se jette sur ma mouche, une petite mouche bretonne montée par mes soins, mais fais demi-tour juste en dessous de la mouche. Mon cœur s’emballe, je me baisse et me roule une cigarette, pour me calmer mais aussi laisser le temps au saumon de se replacer. Après quelques instants, je retente le coup, et après deux lancers je revois un saumon qui vient taper dans ma mouche, mais il n’est toujours pas au bout !? Je ne vous explique pas dans quel état je suis ! Je tire quelques bouffées sur ma cigarette et me dis : «celui-ci il est mordeur et va prendre, faut pas que je le rate ». Je vérifie mon montage (car je me fais casser en 18° une semaine auparavant) et relance sur le même spot, sous la branche d’en face, dans un beau petit courant. Je lance en roulé, laisse couler la mouche puis l’anime en faisant remonter ma mouche vers la surface…le poisson monte, tourne sur la mouche, il est pendu ! Comme c’est un poste avec beaucoup de branches et de potentiels dangers, je descends de quelques pas pour me mettre à l’eau afin de pouvoir combattre le poisson et l’attraper par la nageoire caudale n’ayant toujours pas d’épuisette ! Le combat est sympa, le saumon me prend du fil, monte et redescend, mais fini par venir, et après quelques minutes je le tiens par la queue, et lâche un cri de bonheur ! Un doublé ! Incroyable !! J’en reviens pas !

    Saumon, bretagne, saumon à la mouche, pêche à vue, rivière bretonnes, triplé de saumons, Finistère, Elorn, Ellé, Aven,

    Saumon, bretagne, saumon à la mouche, pêche à vue, rivière bretonnes, triplé de saumons, Finistère, Elorn, Ellé, Aven,

    Je le mesure : encore 58 cm mais avec un peu plus de rivière et je fais quelques photos avec mon téléphone de M….. !?% ?!! et reprends mes esprits, puis je me dis que j’avais eu l’impression que ce poisson n’était pas le même que celui qui était venu tourner et taper sur ma mouche. Je vérifie encore mon bas de ligne, mon nœud, et toujours avec ma petite mouche noire bretonne, je relance et tente le coup pour voir si il n’y aura pas un autre saumon enclin à mordre.

    Saumon, bretagne, saumon à la mouche, pêche à vue, rivière bretonnes, triplé de saumons, Finistère, Elorn, Ellé, Aven,

    Deux lancers plus tard, un beau castillon mâle cette fois-ci venait lui aussi tourner sur ma mouche pour la prendre. Je fis de même et le laissa bien se tourner dessus avant de ferrer fermement. Cette fois-ci étant donné que c’est un mâle, le combat est plus acrobatique, le poisson saute à plusieurs reprises pour tenter de me fausser compagnie, mais après de longues minutes de combat, je sors mon 3ème saumons de la journée, après deux heures de pêche : un triplé ! C’est de la folie pure !! Je n’en reviens vraiment pas !! Je le mesure : 60 cm pour un peu plus de 2kg je pense et vais m’assoir pour savourer une cigarette et repenser à ces moments.

    Saumon, bretagne, saumon à la mouche, pêche à vue, rivière bretonnes, triplé de saumons, Finistère, Elorn, Ellé, Aven,

    Quelle beauté de voir un saumon venir du fond pour se jeter littéralement sur votre mouche, se retourner et le ferrer à vue ! Avec ma petite canne de 9 pieds soie de 6 que j’utilise pour l’alose, les sensations sont garanties et j’ai vraiment pris un très grand plaisir ! Je sais depuis de nombreuses années le potentiel qu’offrent certaines rivières du département, ayant travaillé pendant 5 ans au sein de la FD du 29, mais je n’aurai jamais cru qu’un jour, j’aurai la chance de réaliser un magnifique triplé de saumons à la mouche. J’espère me tromper mais je ne crois pas que je prendrais encore une fois dans ma vie, 3 saumons en 2 heures de pêche en France, dans le Finistère ! Mais qui sait ? En tout cas, mes mouches bretonnes vont moins trainer dans ma boite et être plus souvent dans l’eau pour les quelques semaines qui reste avant la fin de la saison, et cette fois, j’espère avoir avec moi, mon épuisette et mon appareil photo !

    Saumon, bretagne, saumon à la mouche, pêche à vue, rivière bretonnes, triplé de saumons, Finistère, Elorn, Ellé, Aven,

    Tous ces poissons sont bien sûr retournés à l’eau après les avoir contemplé et remercié, afin de les laisser se reproduire et garantir un bon recrutement pour les prochaines années. Relâcher vos rêves !!

    Saumon, bretagne, saumon à la mouche, pêche à vue, rivière bretonnes, triplé de saumons, Finistère, Elorn, Ellé, Aven,

    A bientôt,

    Jean-Baptiste.

    www.jeanbaptistevidalguidepeche.com

    PS1 : Désolé pour la longueur du récit  mais ce n’est pas tous les jours que cela arrive de faire un triplé de saumon et en l’écrivant je revis ces moments magiques !

    PS2 : Veuillez excuser la qualité des photos, mais comme dis dans le récit, je n’ai pu prendre de photos qu’avec mon téléphone portable qui doit dater de 4 ou 5 ans !!! Mais grâce à lui j’immortalise ce moment unique et j'ai pu vous faire partager ces moments de bonheur.

    PS3 : Merci à ma douce Marine, qui m’a permit de récupérer ces photos !