Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Un jour .. un poisson .. une histoire! Permit trophée de Cuba

En 2015, après de longues années à rêver de la pêche à Cuba, j'organise un voyage au paradis des permits à Cayo Cruz avec l'agence Avalon avec mon pote Olivier et un client, François.

Nous décidons de prendre un vol direct Paris-La Havane un peu plus cher mais pour éviter les escales et ne pas avoir de soucis de bagage.
Nous arrivons tard à La Havane et nous attendons nos bagages. Malgré que mes deux compères aient choisi d'emmener un énorme sac chacun qui partiront en "hors gabarit" leurs sacs arrivent sur le tapis mais toujours pas le mien! Les derniers sacs passent devant nous et plus rien! A part aux Seychelles où mon sac était arrivé le lendemain sur Desroches, cela ne m'était jamais arrivé de ne pas avoir mon sac! Je ne suis pas le seul .. entre 50 et 100 personnes font la queue au bureau de réclamation .. il y en avait pour des heures et nous étions fatigués et devions partir tôt le lendemain pour aller au lodge.
Je décide donc de prendre le formulaire, dis à la personne chargée de la logistique d'Avalon de s'en occuper et nous partons à l'hôtel.
Le lendemain nous partons en bus pour Cayo Romano où se trouve la Casa Romano, lieu de notre hébergement. Toujours pas de sac. Je fais des pieds et des mains pour que l'on retrouve mon sac que je n'aurai pas durant tout mon séjour! Un cauchemar! J'avais monté des tones de crevettes, crabes, bas de ligne et j'avais toute ma vie dans mon sac! Veste et pantalon SIMMS, canes SAGE, moulinet ABEL, DANIELSON, et j'en passe. Peut être pour 8000-9000€!

La semaine commence mal .. mais on se débrouille avec Olivier et François qui me prête des affaires.. heureusement j'avais mon ordi, mes polas et un buff!

Cayo Cruz était et reste encore une des meilleures destinations pour traquer le permit et notamment de beaux poissons, généralement plus gros qu'au Mexique, avec également la possibilité de réaliser un grand slam.
Chaque jour je validerai un bonefish en attendant de prendre un permit puis de courir après un tarpon pour concrétiser ce rêve: un grand slam qui me tient à coeur depuis des années et que j'avais perdu au Mexique à Punta Allen.

J'avais réservé 2 bateaux pour 3 pêcheurs, soit 2 jours en "single" (seul sur le bateau) et 4 jours à deux en rotation ceci afin d'avoir de bonne chance au permit notre espèce cible. Les tarifs étaient vraiment très intéressants avant l'ouverture de Cuba aux américains.

La première journée avec Olivier nous aurons une quinzaine de "shots" (lancer) et nous sommes ravis. Nous tentons de jolis permits qui comme bien souvent refuseront ou ne prêteront pas attention à nos mouches! Frustrant mais c'est le jeu. Mon pote n'avait jamais pris de permit alors qu'avec François nous en avions déjà capturé.
Les jours se suivent et se ressemblent .. quelques permits de vu, quelques bonnes occasion mais toujours pas de prise .. ni pour nous ni pour le groupe de Piam présent cette semaine là.

Toujours pas de nouvelles de mon sac, jusqu'à ce que je m'énerve et parlant couramment espagnol demandent aux managers de contacter tous les responsables en ma présence. Et comme par miracle!!! au bout de 30 mn mon sac est retrouvé. Il est resté à l'aéroport .. arrivé le lendemain..

Le mardi ou mercredi Olivier prendra son premier permit, un petit poisson qui viendra chipper la mouche à un plus gros! Un peu déçu mais néanmoins content Olive hurle de joie et son cri retentit à travers les flats cubains.. puis la même journée François prendra un très joli permit dans les 20 livres. Et moi toujours rien .. à part un poisson qui descendra en tailing sur ma mouche et lors de mon ferrage je serait pendu .. à un bout de corail!

Les managers me disent chaque jour que mon sac va arriver .. mais toujours rien .. je perds patience .. et me fâche .. et chaque jour ils me disent que demain j'aurai mon sac!

Nous sommes vendredi, et toujours pas de sac, ni de permit pour moi! Le groupe de Piam n'en fera pas non plus .. et mes compères auront des occasions sur des permits boudeurs.
Le matin je suis seul sur le bateau .. nous avons une zone attitrée comme chaque jour .. et nous ne voyons strictement rien!! Je suis désespéré mais comme toujours motivé et déterminé. Il est 11:30 et je demande à mon guide Léo, où serons nous cet après-midi pour la dernière session? Il me dit, nous avons la même zone. Je le regarde et lui dis, impossible de rester là .. il faut bouger de zone .. celle-ci est vide .. et je lui demande de me ramener là où nous avions vu le plus de permit, à Media Esponja (demi-éponge). Il me répond que ce n'est pas notre zone et que c'est à 1 heure de bateau. je lui dis: allons-y et si il y a un autre bateau on avisera .. ou si il faut payer un extra, aucun problème .. mais il faut que nous tentions le tout pour le tout et que je fasse mon permit!
Nous arrivons sur place .. mangeons en 10 mn notre "lunch" puis c'est parti pour quelques heures avant la fin du séjour.
Rapidement nous tombons sur un joli permit seul .. super lancer, belle mouche .. il suit .. refus! et encore un! Comme toute la semaine .. pourtant j'ai vraiment fait de mon mieux et le guide ne comprend pas non plus .. ils sont très durs!
30 mn environ plus tard, un autre permit .. super lancer, belle mouche .. il suit .. refus! NON c'est pas possible! Là le doute s'installe .. et je me dis: "bon ben c'est rapé .. je vais faire bredouille. Quelle semaine de M... entre la perte de mon sac, mes deux jours perdus ayant chopé un microbe et ces permits boudeurs!"
Puis 30 mn plus tard mon guide me crie: "Palometon!!!" ce qui signifie très gros permit (palometa) et je regarde sur la bordure, un gros permit est en tailing .. il est très beau mais aucune idée de sa taille à ce moment là, faisant confiance au guide.. Il me dit lance, vas-y met lui la crevette devant le nez". Je lui répond: "Non, laisse moi faire, je vais attendre qu'il se tourne car mal positionné". J'attends donc un instant, le permit se déplace doucement .. il est actif .. puis moins de 2 mn plus tard, il se déplace et se positionne beaucoup mieux .. il n'est plus de dos .. Il descend et fait un tailing pour prendre quelques choses sur le fond .. ni une ni deux j'expédie ma mouche à 50 cm de lui pendant son tailing pour pas qu'il voit mon lancer et la mouche atterrir.. la mouche tombe parfaitement (une crevette maison inspirée par Pierre un Québecois qui connait ce spot sur le bout des doigts et excellent pêcheur) le permit relève la tête .. il est temps d'animer .. je réalise 3 strips courts et secs .. la mouche se déplace .. le permit suit .. mon coeur bat la chamade .. la mouche retombe sur le fond .. j'anime à nouveau, 1-2-3 et je sens une grosse tension .. il a pris .. j'exerce un long strip lent et sens la tension augmenter .. et réalise un long et puissant strip .. rien ne bouge .. je suis figé! cela me rappelle le bout de corail pris au lieu du permit plus tôt dans la semaine .. je strip à nouveau .. et là je sens le permit bouger .. il a senti lui aussi ma mouche et décolle vers le milieu de la lagune .. Léo me dit "ya lo tienes" "tu l'as" .. lève la canne très haut nous allons le suivre mais méfie toi des algues .. Il pousse le flat boat pour pouvoir descendre le moteur et démarrer .. le backing sort et fuse dans les anneaux .. quel rush! J'ai mal au bras à garder la canne au dessus de mes épaules .. le moteur démarre et nous suivons le poisson .. nous gagnons du terrain et je rentre le backing et une partie de la soie .. le guide stoppe le bateau au milieu de la lagune et ancre et me dit: "maintenant on va pouvoir le fatiguer avec le frein".
Je n'ai bien sûr pas mon matériel et ne suis pas confiant. Je pêche avec une canne bloke inconnu au bataillon et un moulinet orvis qui ne m'a pas l'air très fiable .. et étant donné les mésaventures de la semaine j'étais descendu en 16 livres pour ce poisson.
Le guide me met la pression et me dit que ce permit est un trophée .. moi je ne l'ai pas revu et me concentre .. le permit part et me prendra plus de 100 m de backing .. je serre les fesses .. et ce pendant tout le combat!
Celui-ci durera 1:05 !!! Interminable .. je ne suis pas serein et ne connaissant pas ce matériel j'y vais prudemment .. avec ma canne SAGE XI3 et mon Abel j'aurai pu le mettre au sec en 45 mn je pense. Nous voyons de près le permit pendant 20 mn car il tournera autour du bateau un moment sans pouvoir le ramener ..
Il se sert de son poids et se met de côté .. comme une carangue.

histoire de pêche, gros permit cubain, permit trophée à la mouche, pêche du permit, permit à la mouche, permit Cuba Cayo Cruz, Jean-Baptiste Vidal Moniteur-Guide de pêche, Enjoy Fishing

Mon guide Léo avec mon permit de Cayo Cruz


Le guide tente de le prendre une première fois et allait attraper mon bas de ligne avant que je lui hurle dessus et lui dis de ne pas toucher au bas de ligne, en AUCUN cas!
Je combat le poisson encore 10 bonnes minutes puis lui dis: "je tente le tout pour le tout .. je te le ramène et tu le choppe par la queue". C'est ce que nous faisons et au dernier moment, Léo sort une vieille demi-épuisette dans un état pitoyable .. je vois qu'il se demande comment sortir ce monstre depuis la bateau .. le poisson se présente bien .. puis au dernier moment le guide prend le bas de ligne, lève la tête du poisson qui commence à rentrer dans l'épuisette .. et clack le bas de ligne pète .. et Léo attrape mon poisson et met la moitié de mon permit comme il peut dans l'épuisette puis le plaque sur lui et sur le bateau!
Ouf c'était moins une!
Le permit fait la taille d'une GT!! Léo me dit qu'il n'a jamais fait prendre un si gros permit! C'est un monstre, un trophée!
Nous sautons dans le bateau .. j'ai du mal à y croire! il est ENORME!!
Je n'ai rien pour le peser ou le mesurer .. tout est dans ma valise ..
Impossible de bien le présenter .. il est vraiment très lourd et mon bras malgré l'adrénaline est cassé après ce long et intense combat!
Je plonge dans l'eau pour l'avoir encore un peu avec moi .. je ne veux pas le laisser partir .. il est trop beau .. je l'ai tant désiré .. puis quelques minutes plus tard .. il repartira dans son élément.

histoire de pêche, gros permit cubain, permit trophée à la mouche, pêche du permit, permit à la mouche, permit Cuba Cayo Cruz, Jean-Baptiste Vidal Moniteur-Guide de pêche, Enjoy Fishing

Difficile de laisser partir ce poisson unique! Un permit estimé à 35/40 livres!

 

 

histoire de pêche, gros permit cubain, permit trophée à la mouche, pêche du permit, permit à la mouche, permit Cuba Cayo Cruz, Jean-Baptiste Vidal Moniteur-Guide de pêche, Enjoy Fishing

Allez, encore un câlin avant de la laisser repartir .. ce poisson d'une vie!

Ce poisson est certainement le plus gros permit que je prendrai dans ma vie de pêcheur..un de mes meilleurs souvenirs gravé dans ma mémoire à tout jamais!!
il doit peser dans le 35/40 livres d'après les guides .. le poisson d'une vie .. je suis sur un petit nuage .. et en oubli ma mauvaise semaine entre la perte de mon sac et mes deux jours avec fièvre ..
Avec Léo nous sommes sur un nuage .. je ne redescendrais que bien plus tard ..

Voila pourquoi je pêche .. pour ces moments uniques ! pour découvrir de nouveaux poissons, nouvelles destinations, nouvelles cultures, nouveaux challenges .. et vivre ces montées d'adrénaline que seule la pêche peut me procurer!

Je récupèrerai mon sac à l'aéroport grâce encore une fois au fait que je parle couramment espagnol .. il a fallu discuter un moment avec la chef des douanes/objets trouvés .. pour finalement la supplier de me laisser voir les sacs perdus et enfin récupérer tout mon matériel à 3 heures avant le décollage pour la France!

Pour en savoir plus, vous pouvez vous rendre sur ma page: Cuba - Cayo Cruz

 

Prenez soin de vous et de vos proches.

Restez chez vous.

Merci de m'avoir lu.

A bientôt,
www.jeanbaptistevidalguidepeche.com

Écrire un commentaire

Optionnel