Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

bretagne

  • Bon cadeau Pêche à la mouche pour les fêtes

    Pour vos proches pêcheurs ou souhaitant découvrir la pêche à la mouche, pensez aux bons cadeaux!

    Que vous soyez débutant ou initié, le Bon cadeau convient à tout le monde. Les prestations s'adaptent au niveau de chaque participant, en individuel ou en groupe. Une idée original, qui fait souvent très plaisir aux passionnés de nature, d'environnement et de pêche!

    Une journée, un week-end, ou un séjour sur plusieurs jours. Activités pour les accompagnants, hébergements, tout peut être organisé pour vous à votre guise. Vous n'avez plus qu'à vous rendre sur place, pour passer un bon moment en Bretagne auprès d'un magnifique coin, d'une charmante rivière, lacs , ou étangs côtiers, estuaires,... Le paradis!

    Voici quelques idées...        

    https://www.jeanbaptistevidalguidepeche.com/bon-cadeau-jeanbaptiste-vidal

     

    Vous pouvez aussi Consultez mes prestations pour en savoir plus sur mes services de Moniteur-guide de pêche à la mouche en Bretagne.

     

    Contactez moi pour personnaliser votre bon cadeau et votre séjour.

     

    A bientôt,

     

    Jean-Baptiste

    bon cadeau pêche,bon cadeau peche à la mouche,bon cadeau jean-baptiste vidal,bretagne,pêche à la mouche

  • Joli saumon breton pris à la mouche– Nice french salmon on fly in Brittany in France

     Les saumons étant nombreux sur certaines rivières Finistérienne, et la fin de la saison arrivant à grand pas, il faut en profiter avant qu’il ne soit trop tard. N’ayant pas pu y aller ce week end, hier, lundi, je suis retourné sur un joli parcours que les saumons aiment fréquenter. Les conditions ont complétement changé depuis mercredi dernier, et l’eau est redevenue claire, et redescendue à son niveau de fin d’été (étiage).

    The salmon season is ending soon, and as there is many salmon right now in some of the best salmon rivers in Brittany, in France, you have to go out fishing as often as you can. So I did yesterday, as I couldn't go out this week end. As I got 3 salmons last week I wanted to give it a try again. The conditions were completely different than last Wednesday, with clear water and regular water level for this time of the year.

    Je me change, puis prends le chemin de la rivière pour retrouver Aymeric, un pêcheur à la mouche du sud (rencontré mercredi dernier) venu passer une semaine dans le secteur pour pêcher différents spot du département. Après avoir échangé quelques mots sur les conditions du jour, nous partons à la recherche de saumons, qui généralement se trouvent postés derrière ou à côté d’un caillou, sous une souche, parmi les plantes aquatiques (nombreuses) ou sous les branches basses, en attendant le prochain coup d’eau pour continuer leur ascension, ou tout simplement en attendant la période de fraie qui aura lieu de fin novembre à janvier. Parfois, nous pouvons les voir en plein milieu de la rivière, ou « posté » ce qui facilite leur pêche. Nous remontons sur le haut du parcours car la lumière est encore trop basse pour nous permettre de repérer les poissons. Nous optons pour une pêche à vue, pour commencer, et plus tard nous irons peigner quelques courants et jolis spots en noyée classique.

    I put my waders and equipment and then follow the path which brings you to the river to meet Aymeric, a fanatic fly fisherman from South Of France who came to Brittany to fish, especially for Atlantic salmon. At this time of the year when the water level is low, the salmons are laying close or behind rocks, underneath low branches, under the wood structures on the bank, or between the weed beds, waiting there to go up stream when the water will rise, or just waiting for the spawning period. Sometimes, they are just laying in the middle of the stream, like a trout, which make the fishing much easier. We both go up stream to check one spot where the light should be better as it's still shady down river. We decided to try to fish for those salmon sight fishing with nymphs if we can spot some fish, and then we will try some nice spots for classic salmon fishing with wet flies.

    Saumon, bretagne, saumon à la mouche, pêche à vue, rivière bretonnes, triplé de saumons, Finistère, Elorn, Ellé, Aven,

    Vous le voyez? Do you see him?

    Dès notre arrivée sur un spot que j’affectionne nous trouvons un saumon posté exactement là où je les vois de temps à autre. Ce joli castillon semble paisible et nous ne l’avons pas alerté. Je mets une nymphe en poil de lièvre et le tente pendant quelques minutes. Ce poisson ne bouge pas du tout et ne semble pas du tout intéressé par ma mouche. Après quelques lancers supplémentaires, le poisson se décale et fait bouger un autre castillon, un peu plus petit. Celui-ci vient d’être dérangé et semble actif. Je lui présente la mouche, la laisse descendre, l’anime, et au premier passage il fait un bel écart (assez rare !) pour venir prendre ma nymphe d’un coup de gueule. J’attends un instant avant de ferrer, étant légèrement en amont de celui-ci, je sens le poids du poisson, il se contorsionne avant de me faire un joli rush qui m’oblige à sauter à l’eau pour éviter l’arbre qui se trouve maintenant entre nous. Je suis le poisson qui est très énervé et pars dans tous les sens. Il me fera plusieurs chandelles de toute beauté avant de le faire monter en surface pour l’attraper par la queue, car je n’ai toujours pas pris d’épuisette avec moi ! mais j’ai quand même pris cette fois mon appareil photo pour faire quelques belles photos. Je remercie d’ailleurs Aymeric pour les photos qui illustrent ce report.

    At the first spot we decided to check as I almost always see fish, we found one, placed perfectly to be fished without frightening to much the fish. We are behind a tree and the fish can not see us well which is a great advantage. This is a nice grisle and it seems to be relax and happy. I try this first fish with a Hare's ear nymph that I like a lot, but no reaction from the fish. Not even a single move! After few more try, it moves and bother another grisle we haven't even noticed! This other fish as it has been bothered seems more aggressive, and I throw him my nymph perfectly at the right place to present it close to him. At the first movement to attract him, he comes up and grabs the fly. I wait just one second or two to set the hook. He is now hooked and starts running downstream so I'am forced to follow him by jumping in the river as a tree is in between me and the fish. After a good run and some crazy jumps, I managed to control him and bring him to the surface to grab him by the tail. He escaped twice before I can hold him well to remove the hook and take few pictures. Thanks to Aymeric for taking the pictures!

     

    Saumon, bretagne, saumon à la mouche, pêche à vue, rivière bretonnes, triplé de saumons, Finistère, Elorn, Ellé, Aven,

    Saumon, bretagne, saumon à la mouche, pêche à vue, rivière bretonnes, triplé de saumons, Finistère, Elorn, Ellé, Aven,

     

    Le poisson est piqué dans le cartilage osseux de la bouche et ma mouche sans ardillon bien accroché. Nous l’observons avant de le remettre à l’eau car ce poisson avait encore une fois de la rivière, et ne présente aucun intérêt gastronomique. Cela peut sembler étranger mais je prends bien plus de plaisir à relâcher un poisson qu’a le manger ! Il sera bien mieux dans la rivière que dans une assiette.

    The fish is well hooked with my barbless fly . We look at him before putting him back in the river to let him do his things later in the season. It can seems strange for some (french) people but I enjoy much more releasing a fish than keeping him for the table!

    Saumon, bretagne, saumon à la mouche, pêche à vue, rivière bretonnes, triplé de saumons, Finistère, Elorn, Ellé, Aven,

    Nous apercevrons encore quelques poissons, mais très peu d’entre eux était facilement « attaquable » ou décidés à mordre. J’ai passé l’après midi avec Aymeric qui aura eu une belle occasion sur un beau castillon tout frais mais qui ne se laissera pas tenter par sa nymphe malgré de beaux passages près du poisson! Aymeric est bien décidé à revenir l’an prochain. Il a vraiment été impressionné par la densité de saumon présent dans le Finistère, mais qui ne le serait pas !

    During the afternoon we will see few more fish, but very few of them were easy to try or in the mood. I spent the day with Aymeric, who had a great opportunity to fish a very nice fresh grisle, which never wanted to take his fly, even though he did some great presentation. Aymeric will come back next year as he has been impressed by the quantity of salmon he has seen during his stay in Finistère, in Brittany, but who won't be impressed?

     

    Saumon, bretagne, saumon à la mouche, pêche à vue, rivière bretonnes, triplé de saumons, Finistère, Elorn, Ellé, Aven,

     

    Saumon, bretagne, saumon à la mouche, pêche à vue, rivière bretonnes, triplé de saumons, Finistère, Elorn, Ellé, Aven,

    A bientôt, See you soon,

     

    Jean-Baptiste.

     www.jeanbaptistevidalguidepeche.com

  • Triplé de saumons à la mouche sur une belle rivière bretonne !!! Un moment unique et magique...

     L’automne en Bretagne est un moment particulier dans une saison de pêcheur à la mouche. Après la remontée des saumons de printemps de fin février à juin, une seconde migration des saumons d’été, appelés aussi castillon ou grisle en anglais, a lieu à partir de la fin juillet, début août. Les remontées de castillons sont en nombres bien plus important que celles des saumons de printemps et c’est donc un très bon moment pour faire un saumon à la mouche. J’en profite, cette année je suis en France pour cette période de l’année.

    Quand les eaux se rafraichissent et les pluies automnales viennent apporter un peu d’eau, les saumons se mettent à bouger et deviennent mordeur. Dans le Finistère nous avons le choix, car le saumon remonte plus d’une dizaine de cours d’eau côtiers. Cette saison les remontées sont très bonnes sur de nombreuses rivières comme l’Ellé, l’Elorn, les rivières de Morlaix et l’Aven pour n’en citer que quelques unes.

    Hier, mercredi, je choisi de faire un tour sur une de mes rivières préférées pour aller pêcher le saumon que je pratique soit à vue, soit en noyée classique selon les conditions. J’ai rarement l’opportunité de pêcher le saumon en Bretagne mais c’est une pêche qui m’a toujours fascinée tant les rivières pourtant de petites tailles regorgent de saumons. C’est toujours fantastique de voir de gros saumons dans de si petit cours d’eau ou d’habitude nous recherchons la truite.

    Les niveaux d’eau ayant été très bas en cette fin d’été, la technique reine consiste à repérer un saumon et le tenter en nymphe à vue ou avec de petites mouches noyées, mais en observant le poisson, et en essayant d’attirer son attention ou tout simplement l’agacer pour le faire mordre. C’est une technique très intéressante malgré les controverses et les médire de certains pêcheurs, car même si le saumon a été repéré, la partie est loin d’être gagnée et il faut une certaine expérience pour prendre quelques poissons de la sorte.

    Aujourd’hui à mon arrivée, je trouve la rivière un peu salie certainement par les quelques averses de ces derniers jours. Je me rends compte que la pêche à vue ne pourra être pratiquée avec succès étant donné le peu de visibilité, et je choisi de pêcher en noyée classique certains secteurs que je connais où je sais qu’il y a quelques saumons, castillons et saumons de printemps. J’avais ressorti pour l’occasion ma boite à mouches bretonnes, mouches que j’avais montées il y plus de 10 ans !

    Saumon, bretagne, saumon à la mouche, pêche à vue, rivière bretonnes, triplé de saumons, Finistère, Elorn, Ellé, Aven,

    En m’équipant, je me rends compte que j’ai oublié mon épuisette que je m’étais promis de prendre pour éviter toute déconvenue, ainsi que mon appareil photo numérique que j’avais rechargé pour cette sortie !! Je me dis que c’est le destin, et que je vais certainement prendre mon premier saumon étant donné que c’est la règle dans ce cas. Pas d’épuisette et pas d’appareil photo, la pêche devrait être bonne !! C’est toujours quand on a pas ce qu’il faut que l’on prend du poisson, n’est-ce pas ?

    La couleur de l’eau est ni trop teintée, ni trop claire, et je pars confiant, même si lors de mes quelques sorties cet automne, je n’ai pas encore mis au sec de poisson. J’ai pourtant touché quelques saumons ces derniers temps, mais la chance n’était pas de mon côté !

    Je commence par un petit secteur lent où la pêche à vue est bonne et où je sais qu’il y a une bonne densité de saumons. Pour la pêche en noyée, ce n’est pas idéal car la dérive est très lente, il faut donc animer la mouche pour la rendre attrayante, mais je ne suis pas convaincu.

    Voyant que ces secteurs ne sont pas vraiment « pêchant », je monte sur un petit radier où j’ai déjà vu quelques saumons postés ces dernières semaines et où le courant est plus intéressant surtout après cette légère montée des eaux. Je commence en amont de l’endroit où généralement se trouvent les poissons, pour ajuster mon lancer et être précis afin de bien pêcher ce poste. Après avoir fait 4-5 lancers, je descend de quelques pas pour arriver au spot où je pensais peut être toucher un saumon, et comme dans un livre ou un bon DVD, à la première dérive, je vois un beau castillon monter sur ma mouche et se retourner. J’attends un léger instant pour le laisser prendre, puis ferre doucement mais fermement. Le poisson est au bout, et se débat. Il part en amont puis en aval, puis vient tourner dans son trou avant de venir en surface. Après quelques minutes, il se rend et je l’échoue sur le bord n’ayant pas mon épuisette ! Je suis super content mais je me rappelle ne pas avoir d’appareil photo non plus pour mon premier saumon de l’année en France ! J’ai pas du tout pêché le saumon en Bretagne depuis des années et j’aimerai bien quand même avoir un souvenir de ce poisson, peut être le seul de la saison ? Je prends mon (vieux) téléphone portable, et prends deux photos de cette belle femelle castillon de 58 cm à la fourche, dans les 2 kg. Je la remets à l’eau afin que celle-ci puisse se reproduire d’ici deux bons mois et ainsi perpétuer son cycle après tant d’efforts pour revenir sur sa rivière natale.

    Saumon, bretagne, saumon à la mouche, pêche à vue, rivière bretonnes, triplé de saumons, Finistère, Elorn, Ellé, Aven,

    Ma session de pêche vient de commencer et j’ai déjà fait mon saumon, j’avoue être très agréablement surpris ! Je me dis que dans ces conditions, les saumons sont peut être très mordeurs et qu'il faut en profiter. Je pense aussi que du fait de la couleur et de la montée des eaux, il vaut mieux peut être pêcher les courants. Je redescends pour aller tenter quelques spots plus rapides, mais sans succès. Je continue à descendre et je me rends là où lundi dernier je casse un très beau saumon, un printemps bécard d’après ce que j’avais pu en voir. Je peigne l’amont de l’obstacle à tout hasard, mais pas de saumon. Je me poste au même endroit que le lundi de la semaine d’avant, et après quelques passages, un saumon se jette sur ma mouche, une petite mouche bretonne montée par mes soins, mais fais demi-tour juste en dessous de la mouche. Mon cœur s’emballe, je me baisse et me roule une cigarette, pour me calmer mais aussi laisser le temps au saumon de se replacer. Après quelques instants, je retente le coup, et après deux lancers je revois un saumon qui vient taper dans ma mouche, mais il n’est toujours pas au bout !? Je ne vous explique pas dans quel état je suis ! Je tire quelques bouffées sur ma cigarette et me dis : «celui-ci il est mordeur et va prendre, faut pas que je le rate ». Je vérifie mon montage (car je me fais casser en 18° une semaine auparavant) et relance sur le même spot, sous la branche d’en face, dans un beau petit courant. Je lance en roulé, laisse couler la mouche puis l’anime en faisant remonter ma mouche vers la surface…le poisson monte, tourne sur la mouche, il est pendu ! Comme c’est un poste avec beaucoup de branches et de potentiels dangers, je descends de quelques pas pour me mettre à l’eau afin de pouvoir combattre le poisson et l’attraper par la nageoire caudale n’ayant toujours pas d’épuisette ! Le combat est sympa, le saumon me prend du fil, monte et redescend, mais fini par venir, et après quelques minutes je le tiens par la queue, et lâche un cri de bonheur ! Un doublé ! Incroyable !! J’en reviens pas !

    Saumon, bretagne, saumon à la mouche, pêche à vue, rivière bretonnes, triplé de saumons, Finistère, Elorn, Ellé, Aven,

    Saumon, bretagne, saumon à la mouche, pêche à vue, rivière bretonnes, triplé de saumons, Finistère, Elorn, Ellé, Aven,

    Je le mesure : encore 58 cm mais avec un peu plus de rivière et je fais quelques photos avec mon téléphone de M….. !?% ?!! et reprends mes esprits, puis je me dis que j’avais eu l’impression que ce poisson n’était pas le même que celui qui était venu tourner et taper sur ma mouche. Je vérifie encore mon bas de ligne, mon nœud, et toujours avec ma petite mouche noire bretonne, je relance et tente le coup pour voir si il n’y aura pas un autre saumon enclin à mordre.

    Saumon, bretagne, saumon à la mouche, pêche à vue, rivière bretonnes, triplé de saumons, Finistère, Elorn, Ellé, Aven,

    Deux lancers plus tard, un beau castillon mâle cette fois-ci venait lui aussi tourner sur ma mouche pour la prendre. Je fis de même et le laissa bien se tourner dessus avant de ferrer fermement. Cette fois-ci étant donné que c’est un mâle, le combat est plus acrobatique, le poisson saute à plusieurs reprises pour tenter de me fausser compagnie, mais après de longues minutes de combat, je sors mon 3ème saumons de la journée, après deux heures de pêche : un triplé ! C’est de la folie pure !! Je n’en reviens vraiment pas !! Je le mesure : 60 cm pour un peu plus de 2kg je pense et vais m’assoir pour savourer une cigarette et repenser à ces moments.

    Saumon, bretagne, saumon à la mouche, pêche à vue, rivière bretonnes, triplé de saumons, Finistère, Elorn, Ellé, Aven,

    Quelle beauté de voir un saumon venir du fond pour se jeter littéralement sur votre mouche, se retourner et le ferrer à vue ! Avec ma petite canne de 9 pieds soie de 6 que j’utilise pour l’alose, les sensations sont garanties et j’ai vraiment pris un très grand plaisir ! Je sais depuis de nombreuses années le potentiel qu’offrent certaines rivières du département, ayant travaillé pendant 5 ans au sein de la FD du 29, mais je n’aurai jamais cru qu’un jour, j’aurai la chance de réaliser un magnifique triplé de saumons à la mouche. J’espère me tromper mais je ne crois pas que je prendrais encore une fois dans ma vie, 3 saumons en 2 heures de pêche en France, dans le Finistère ! Mais qui sait ? En tout cas, mes mouches bretonnes vont moins trainer dans ma boite et être plus souvent dans l’eau pour les quelques semaines qui reste avant la fin de la saison, et cette fois, j’espère avoir avec moi, mon épuisette et mon appareil photo !

    Saumon, bretagne, saumon à la mouche, pêche à vue, rivière bretonnes, triplé de saumons, Finistère, Elorn, Ellé, Aven,

    Tous ces poissons sont bien sûr retournés à l’eau après les avoir contemplé et remercié, afin de les laisser se reproduire et garantir un bon recrutement pour les prochaines années. Relâcher vos rêves !!

    Saumon, bretagne, saumon à la mouche, pêche à vue, rivière bretonnes, triplé de saumons, Finistère, Elorn, Ellé, Aven,

    A bientôt,

    Jean-Baptiste.

    www.jeanbaptistevidalguidepeche.com

    PS1 : Désolé pour la longueur du récit  mais ce n’est pas tous les jours que cela arrive de faire un triplé de saumon et en l’écrivant je revis ces moments magiques !

    PS2 : Veuillez excuser la qualité des photos, mais comme dis dans le récit, je n’ai pu prendre de photos qu’avec mon téléphone portable qui doit dater de 4 ou 5 ans !!! Mais grâce à lui j’immortalise ce moment unique et j'ai pu vous faire partager ces moments de bonheur.

    PS3 : Merci à ma douce Marine, qui m’a permit de récupérer ces photos !