Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Gros bars d'estuaire à la mouche - Un poisson, une histoire!

Depuis quelques semaines ma saison de guidage se calme et se termine et je trouve enfin le temps d'aller à la pêche et en prospection sur les estuaires de mon secteur. Après la saison dernière où j'ai pu passer de nombreuses heures au bord de l'eau, j'ai trouvé plusieurs spots intéressants que je vais pouvoir aller revoir pour la dernière partie de la saison du bar, la pêche automnale. De septembre à fin décembre la pêche en estuaire bat son plein et nous présente toutes ces facettes... 

En estuaire, la pêche peut y être pratiquée de diverses manières et celle qui me plait le plus, c'est la plus technique et difficile mais aussi la plus passionnante et exigeante: la pêche à vue. Voir les bars dans les bordures, en chasse, sous les parcs, .. est à chaque fois un moment magique, intense.

Ces prédateurs sont tellement complexes dans leurs façons de s'alimenter / milieu de vie, qu'il faut savoir s'adapter et trouver chaque jour la technique qui pourra fonctionner. C'est une pêche vraiment passionnante et addictive. Cette pêche m'avait manqué durant la saison et j'avais hâte d'être à l'automne.

Bref.. ces jours derniers, j'ai trouvé quelques gros bars actifs sur un très beau secteur que j'affectionne. J'y vois régulièrement des bars sur plusieurs spots avec des conditions différentes pour chacun d'eau! 

La semaine dernière après une sortie compliquée à vue (au crabe ou à la crevette) sur des bars furtifs et méfiants, en rentrant chez moi, le soir, je décide de monter quelques streamers pour l'occasion, coloris olive, jaune, noir avec ventre blanc, etc..  pour tester lors de prochaines sorties. J'adore cette aspect de l'apprentissage de la pêche d'une espèce nouvelle ou dans un environnement particulier, qui consiste à trouver et monter les mouches qui imitent les proies au menu. Il faut observer tous les jours l'environnement et les proies, comportement du poisson, postes, profondeurs, courants pour adapter ces mouches (taille, poids, nage, modèle,...). Les bars étant assez opportunistes et se nourrissant de nombreuses façons et de proies variées, il faut avoir du choix dans ses boites pour couvrir toutes les situations et être prêt. Cependant, comme bien souvent dans toutes les pêches, on aura 3, 4 modèles "fétiches" qui nous auront permis de prendre des bars.

Lundi dernier, en fin de marée et début d'étale, je décide donc de prospecter au streamer certains spots que je connais. En tout cas, c'est ce que je souhaitais faire .. mais cela s'est passé autrement .. J'arrive sur le premier spot, je change de bobine et monte la soie, le bas de ligne. Lorsque j'en arrive au noeud final, posté sur mon cailloux, un bar vient chasser dans les crevettes et je distingue sa queue et son dos noir! Première fois que j'en vois un à cet endroit où j'étais pourtant passer à plusieurs reprises (mais certainement pas au bon moment!). Je finis mon noeud et propulse ma mouche à proximité du poisson qui disparait, du fait d'une eau teintée sur ce secteur. Je sais que les bars passent presque chaque jour sur ce genre de coins et je cherche à les prendre à la mouche crevette lorsqu'ils viennent enfourner une palanquée de ce crustacé juste sous la surface dans les bordures et disparaissent aussi vite qu'ils sont arrivés! Cependant ces chasses sont très furtives, et les poissons très mobiles. C'est tout un spectacle à voir! Je me régale à chaque fois! Cependant ils sont très durs à prendre la plupart du temps. Mon bar chasse à nouveau et je lui envoie ma mouche. Je la laisse couler dans 50cm d'eau, puis anime par tirée sèche alternée de pause quand subitement je vois mon fil se tendre .. il est au bout! Super étonné et surpris, je bride le poisson pour éviter qu'il aille dans les roches. Il descend et me prend quelques mètres de soie, il n'est pas content, puis monte en surface. Je le bride et le ramène vers moi. C'est un poisson correct mais pas un lunker comme on dit! C'est une belle surprise et surtout une nouvelle façon de prendre ces bars. En tout cas pour ce spot, ce jour là. Reste à vérifier si cela peut donner des résultats...

bar à vue à la mouche,bar à la mouche,bar à vue,pêche du bar,bar en estuaire,jean-baptiste vidal guide de pêche à la mouche,enjoy fishing

Premier joli bar pris au streamer à vue sur ce spot

bar à vue à la mouche,bar à la mouche,bar à vue,pêche du bar,bar en estuaire,jean-baptiste vidal guide de pêche à la mouche,enjoy fishing

Je retourne rarement 2 jours à suivre sur un spot car je préfère ne pas mettre de pression de pêche sur un ou plusieurs spot en particulier et aussi pour allier pêche et prospection. En effet, constamment à la recherche de spots sur différentes estuaires, j'alterne les sorties sur des spots que je connais pour travailler la technique et tenter des poissons et pars aussi à la recherche de nouveaux coins, que je repère sur internet sur les cartes notamment.

Le mardi je vais donc sur un autre spot et aurais une très bonne occasion au crabe sur un très beau poisson (65/70 cm). C'est encore plus grisant de prendre un bar sur un nouveau spot, mais il faut savoir se contenter ne serait-ce que de trouver de nouveaux bars qui permettent de valider un nouveau spot! Ce jour là, je n'ai pas compris pourquoi je n'ai pas pris ce joli bar. Ils étaient trois postés près d'une roche où ils peuvent se réfugier et où ils trouvent des crabes et crevettes. Il semble qu'ils y passent à un certains moment de la marée (après y être retourné et en avoir vu d'autres). Je lance sur le bar qui est sous le cailloux mais celui-ci n'est pas intéressé et s'en va.. je reste immobile et vois donc les deux autres bars qui cherchent des crabes sur la bordure juste derrière le même cailloux. Je lance mon imitation en plein milieu du passage qu'ils devront emprunter si ils continuent leur chemin. Après moins 20/30 secontes, c'est exactement ce qu'ils font. J'anime mon crabe par une petite tirée afin de le faire bouger et remuer un peu le sable pour les attirer. Les deux s'approchent et je fais une toute petite animation pour les motiver à prendre. Ni une ni deux, un des deux bars accélère .. puis je prends une grosse tape dans la canne car mon fil était tendu, et ferre dans la foulée par réflexe mais rien au bout!?! Ai-je ferré trop tôt? L'a-t-il bien pris? A-t-il juste tapé dans la mouche? Je pense qu'il partait avec mais la tension du fil l'a empêché de bien engamer la mouche. Bref, le résultat est le même le bar n'est pas pris mais le spot est validé. 

J'ai pris en tout début de saison un bar de la même façon. Il chassait dans la bordure avec son camarade. Après un lancer impeccable, ma mouche atterrit à un mètre du bord à un mètre des poissons. Le crabe tombe sur le fond, puis tout d'un coup le bar arrive dessus comme un fou et repars avec. Même pas besoin de ferrer, juste lever la canne, il est pris! Ce genre de façon de prendre est extrêmement rare, et plus courante en début de saison.

 

bar à vue à la mouche,bar à la mouche,bar à vue,pêche du bar,bar en estuaire,jean-baptiste vidal guide de pêche à la mouche,enjoy fishing

Bar de début de saison pris avec une imitation de crabe (63 cm pour 2,5 kg environ) 

Le mercredi, je retourne dans un premier temps sur un autre spot pour tenter d'y voir des bars et validé ce coin (celui de la veille où le bar tape dans mon crabe). Puis en fin de marée, je décide de retourner sur le spot où j'ai pris mon bar au streamer à vue. J'ai espoir d'en revoir et espère pouvoir tenter à nouveau cette approche. A peine arrivé, j'assiste à quelques chasses dans les bordures et suis confiant. J'attends de bien comprendre leur circuit afin de lancer au moment approprié. L'eau étant teintée, je ne les vois pas nager mais juste venir chasser et se nourrir en surface. Une chasse éclate et je vois un gros dos bien noir m'indiquant qu'un "lunker" (gros poisson) est dans le coin. Je lance à proximité, exactement là où j'ai pris mon bar lundi dernier (deux jours auparavant). Je laisse couler la mouche puis la ramène vers le cailloux où ils viennent chasser.. le streamer arrive en surface et je le retire de l'eau quand je vois un gros bar derrière qui monte dessus mais il est trop tard mon streamer est déjà hors de l'eau!! Le coeur palpite et je relance dans la foulée.. mais rien. Aie! il s'en est fallu de peu! J'attends un instant, allume une cigarette pour me calmer et patienter afin de ne pas matraquer le spot. Quelques minutes plus tard, rebelote, une chasse éclate un peu plus bas. Je lance, laisse couler, fait un mending pour positionner ma soie et ramène ma mouche vers les enrochements où la chasse a eu lieu. A un mètre du bord un remous se forme au niveau de ma mouche et j'enregistre une très grosse tape .. je ferre il est au bout! Le poisson monte en surface, c'est un énorme bar que je viens de piquer et il n'est pas content du tout. Il sonde tout de suite et part dans les rochers à mes pieds. Coup de tête après tout de tête, je lui mets la pression pour le sortir de là mais il n'aime pas du tout ça. Il fait demi-tour et me prends 10 mètres de soie vers l'aval.. le frein chante et le coeur  s'emballe .. Je garde bien la pression mais règle le frein un cran plus doux pour assurer la prise et amortir les coups de tête et de queue. Il est en surface et je le vois bien. C'est un monstre!! Je suis vraiment excité mais pas serein du tout car monté en 25/100! Je le ramène vers moi mais il me reprend du fil. Perché sur mon rocher, j'hésite à descendre et le suivre (ce que j'aurai du faire) mais le spot est vaseux (comme souvent en estuaire) et me semble compliqué et je n'ai pas envie de rester coincé. JE ne connais pas suffisamment cette partie vaseuse. Je reste sur mon cailloux et reste bien au contact avec ce superbe bar trophée! Les secondes me paraissent des heures et mon bar est toujours en surface à claquer de gros coups de queue et tourner sur lui en surface.. impossible de le ramener au bord, il se sert de son poids  dans le courant et je n'arrive pas à le faire venir. Je vois que j'ai vraiment un très gros poisson que j'estime à plus de 80 cm pour facile de 5 kg voire plus. Je vois que je ne peux le ramener pour le sortir et décide de descendre et le suivre dans la vase, tant pis.. quelques mètres plus tard, ma soie et mon fil me reviennent à la figure.. mon fluoro vient de céder!! Je hurle de dépit et n'en revient pas!! Quel coup dur!! Je n'arrive pas à y croire.. Quand vous êtes passionné, et vous savez de quoi je parle, ça vous prend aux tripes! Je suis écoeuré! je m'assoie et me prends la tête entre les mains!! je tremble encore... Quel monstre!! 

Un long instant plus tard, j'essaye de positiver en me disant que j'ai peut être trouvé une technique et approche qui fonctionnent sur ce spot et que je pourrai retrouver ce poisson ou un autre. Je poste ma photo sur facebook avec mon fil cassé puis reste à observer le spot .. la marée est trop basse plus de courant .. je rentre..

bar à vue à la mouche,bar à la mouche,bar à vue,pêche du bar,bar en estuaire,jean-baptiste vidal guide de pêche à la mouche,enjoy fishing

Photo en live publiée suur FB juste après la casse avec le gros!

(désolé pour la mauvaise qualité, c'est la coque de mon Iphone qui est sale!)

 Les jours suivants je ne peux y revenir car je guide le jeudi et le vendredi et le week-end est consacré à la famille que je n'est pas souvent vu les we cette saison du fait de mon activité de guidage. Mais dès le lundi, hanté par ce bar trophée, je décide d'y retourner même si la marée est basse de bonne heure et que je n'aurai qu'un tout petit créneau de 30 mn pour peut être revoir ce bar, ou qui sait un autre du même acabit sur le même spot. Je dépose ma fille chez la nourrice, puis fonce pour arriver au plus tôt sur le spot. La veille j'avais fait 15 mn de lancer sur un autre estuaire juste pour le fun accompagné de ma fille et de ma compagne. Ma canne était donc montée avec une soie plongeante Rio S6, un bas de ligne en 28° et un streamer olive/blanc en Snow Runner, matériaux que je commence à utiliser et qui me donne de belles mouches très mobiles et légères. Mais je vous en reparlerai.

Comme je le pensais, le courant est faible et je n'observe aucune activité dans les premières minutes. Je suis tout excité et ne prends pas le temps de vérifier mon matériel car l'heure était pressante. Le courant est complètement nul, je n'y crois plus quand tout d'un coup une masse sombre apparait juste en face de mon, de l'autre côté du chenal, comme dans un de mes rêves!! J'ai beaucoup pensé à ce poissons cassé pendant les jours précédents! A un mètre de la bordure d'en face, il est là sous la surface et avance doucement. Je le vois très bien, il est à 7 mètres de moi et je pense que c'est mon bar de mercredi dernier aux vues de ces mensurations! Il fait bien plus de 80 cm et sa tête massive, disproportionnée est à la recherche de poissonnets, car souvent dans zones mortes, au ras de la bordure, les alevins viennent se regrouper. L'angle d'attaque n'est pas habituel et je n'ai que très peu de place pour amorcer mon lancer et charge la canne. Je réalise une large boucle roulé en tenant ma mouche et en un seul lancer la propulse .. elle atterrit parfaitement sans faire de bruit à un mètre à gauche de la tête de mon bar malgré la soie S6 de montée, pas du tout appropriée! A l'impact il tourne la tête et observe ma mouche, et je décide de réaliser mon premier strip .. il avance d'un coup et suit et s'aligne.. pause .. long strip et la mouche descend du fait de la soie qui la tire vers le bas .. le bar accélère et se jette dessus gueule grande ouverte .. wow .. la tirée est lourde et puissante et je tends la soie d'un ferrage appuyé, le poisson est au bout et lui exerce une deuxième tirée avec la soie pour bien le piquer .. il n'aime pas ça et part vers l'amont.. le rush est rapide et lourd .. 1 seconde plus tard, plus de contact .. la connection entre le poisson et moi s'achève et la soie ainsi que le bas de ligne reviennent vers moi! Noooonnnn! La détresse est immense et je lâche un crie de douleur qui en dit long sur le ressenti du moment! Je n'y crois pas!! C'est en train d'arriver une deuxième fois!! Je viens de perdre un deuxième très gros bars ou peut être le même (j'aurai voulu voir si il avait encore ma mouche dans la gueule) à 5 jours d'intervalle! Quelle moment difficile à nouveau!! Je suis dépité! Je réalise que c'est une immense chance et un profond plaisir de piquer des bars si gros à la mouche et il faut savoir apprécier chaque moment. Ces bars sont d'une méfiance proche de celle d'un gros permit, ou d'une carpe sauvage, et leurrer ces poissons est un véritable challenge et sport! Cette pêche demande une rigueur qui est à la hauteur de la pêche que l'on peut pratiquer à l'étranger sur différentes espèces de poissons dont les espèces exotiques. 

bar à vue à la mouche,bar à la mouche,bar à vue,pêche du bar,bar en estuaire,jean-baptiste vidal guide de pêche à la mouche,enjoy fishing

Streamer monté par mes soins en Snow Runner

(fibre naturelle très souple et mobile)

Je rattrape ma mouche et vais pour la mettre sur un des anneaux de la canne ,pour prendre mon mal en patience et repenser à toute la scène, et l'observe comme à chaque décroché. Tout de suite je me rends compte que la pointe de l'hameçon est tordue! Je n'avais pas vérifié avant de commencer à pêcher dans la précipitation du fait d'un timing très serré et m'en mords les doigts! Perdre un bar trophée pour cette raison est vraiment stupide et injuste! Je suis furieux!! Quel erreur de débutant! Le pire c'est que pour un guidage, j'aurai à 100% vérifié la mouche, le bas de ligne et tutti quanti!! Je suis encore plus frustré .. je revois cette magnifique scène  avec cet énorme bar qui vient sous la surface se jeter sur mon streamer, et ressasse en boucle la séquence dans ma tête et décidé d'aller me changer les idées en allant voir le début de montant sur un nouveau spot. 

bar à vue à la mouche,bar à la mouche,bar à vue,pêche du bar,bar en estuaire,jean-baptiste vidal guide de pêche à la mouche,enjoy fishing

Et voila, juste le bout de la pointe de l'hameçon tordu et qui ne raye pas l'ongle du tout!

.. ou comment perdre un bar trophée pour une raison stupide!  

Le soir en rentrant et toute la fin de journée, ce bar m'a hanté à nouveau et je n'ai qu'une seule idée en tête.. y retourner. Il était là déjà deux fois à 5 jours d'intervalle pourquoi pas demain? Vous savez comment c'est .. tous les passionnés se reconnaitront! Le lendemain, j'y retourne et je sais que je serai sur place 45 mn plus tôt par rapport à la marée qui se décale chaque jour. Je dépose ma file et file sur l'estuaire.. et arrive sur le spot. Je m'habille et effectue tous les vérifications, et monte cette fois ma soie flottante comme cela aurait du être fait hier et un bas de ligne en 28° pour assurer le coup. A peine arriver sur les rochers que je vois des remous dans mes pieds sur la bordure où ils aiment venir et faire gicler les crevettes. Je ne vois toujours pas le poisson et décide d'attendre .. puis il chasse à nouveau à 3 mètres devant et disparait .. je lance mon streamer et tente le coup.. rien! Le poisson est imposant mais est-ce le gros d'hier? J'attends de voir ce qu'il se passe .. les crevettes sont nerveuses et sautent .. ils sont là mais je ne le ou les distingue pas .. puis je vois une vague monter vers moi contre la roche en remontant le courant .. c'est lui j'en suis sûr .. je lance ma mouche plus à sa gauche et amont, créé un mou dans la soie pour que ma mouche coule plus vite et réalise deux strips pour intercepter le déplacement du poisson .. pause, et je strip à nouveau quand le bar plonge sur ma mouche la queue sous la surface et me fais une superbe touche lourde .. je ferre et tire bien sur la soie .. il y est .. cette fois-ci il est piquer, le combat peut commencer .. Du fait de l'expérience des 3 autres poissons touchés sur la zone en moins de 10 jours, je commence à connaitre leurs habitudes et anticipe mieux le combat et descend avec lui pour le combattre à l'abris du courant pour peut être le mettre au sec dans l'amortis?! Le poisson est moins lourd et combatif que celui d'hier et de mercredi .. mais au vue de son dos qui est passé tout près de moi, il doit être dans les tailles de mon plus gros bar à la mouche .. donc restons calme et finissons-en! Il essaye de sonder mais je le déstabilise, et le bride tout en gardant de la réserve .. au cas où. Sur facebook en me charriant on m'avait dit , "attention jamais deux sans trois" et je suis assez superstitieux, et j'ai une profonde croyance que lorsque l'on me souhaite "Bonne Pêche monsieur!" que cela me porte la guigne et je rentre bredouille! 

 Je ne suis donc pas serein, mais le combat se passe bien et rapidement mon bar monte en surface.. je peux l'admirer et voir que c'est un très beau bar, peut être mon plus gros mais pas le trophée d'hier et de mercredi! La tension baisse mais je reste prudent et ne laisse pas s'éterniser le combat .. je le ramène en bordure et lui pose la tête sur la vase en gardant la pression .. je m'approche, il redémarre.. mince .. je le représente à nouveau et cette fois arrive à lui attraper la bouche! Oufff! soulagé, je le tire vite de là pour bien l'avoir dans mes mains!! Il est superbe! Je suis sûr que c'est mon plus gros bar .. son ventre est énorme! quel superbe bar à la mouche! Je suis super heureux et lâche un petit cri de joie!! Yes ! cela fait plaisir après ces 2 gros bars (ou le même perdu)! Je suis en transe!! la technique fonctionne et j'en suis bien heureux .. va falloir vérifier tous ça les prochains jours... 

bar à vue à la mouche,bar à la mouche,bar à vue,pêche du bar,bar en estuaire,jean-baptiste vidal guide de pêche à la mouche,enjoy fishing

Superbe bar bien "fat " pris à la mouche en estuaire!

Je m'empresse de sortir le mètre, le filet et le boga grip pour peser et prendre ces mensurations.. Je suis habitué à le faire et uniquement pour les gros poissons. De toutes façons, là c'est mon record à la mouche c'est sûr ne serait-ce que par le poids, il est énorme! Il fait donc 74 cm et 10 livres américaines, moins le filet .. donc 4,5 kg à quelques grammes près!! un poisson hors norme à la mouche et je suis super content! Entre temps le poisson retrouve l'eau en bordure pour préparer les photos et vidéos. L'organisation est primordiale pour relâcher ces poissons dans de bonnes conditions. La mouche est au fond du palet et bien logée. Les photos sont prises et la vidéo de la relâche .. il part tranquille et je le remercie pour ce moment! Je suis vraiment heureux, vraiment mais repense tout de suite au gros! Quelle taille faisait-il? Je sais pertinemment qu'il était bien plus gros! 80, 90 cm pour 5, 6 kg? Cela laisse rêveur! j'espère le recroiser et le prendre car je sais que sur ce spot passent de très gros bars! la preuve! Peut être un jour!

bar à vue à la mouche,bar à la mouche,bar à vue,pêche du bar,bar en estuaire,jean-baptiste vidal guide de pêche à la mouche,enjoy fishing

Mon record perso pour le bar à la mouche: 74 cm pour 4,5 kg 

Quelle taille faisait le gros?!

 Dans ces conditions, en estuaire, chaque gros bar à son histoire. Les situations sont presque à chaque fois différentes même pour un spot précis à un moment donné. Ces bars sont de superbes prédateurs, imprévisibles, méfiants et déterminés. Vous l'avez compris, il faut persévérer et aller sur l'eau le plus possible pour trouver là où ces poissons s'alimentent. Car au repos, ou avant "l'orgie" ces bars sont souvent impossibles à faire .. même si j'ai quelques amis dans mon entourage qui pratiquent aux leurres à vue et qui sont assez surprenants! 

Je recherche aussi des poissons de toutes tailles sur différents spots afin de trouver comment faire prendre régulièrement du bar aux streamers et mouches de surfaces pour mes futurs clients. Je projette en effet de guider au bar du bord et principalement en estuaire à partir de la saison 2018. C'est aussi pour ces raisons que je vais régulièrement sur l'eau depuis deux ans pour tester mouches, présentations, animations,.. et trouver des coins adaptés à l'enseignement de cette technique ou devrais-je dire, ces techniques. En effet, il est possible de prendre des bars sur des spots sans les voir, en pêchant les courants, les postes de tenus des bars qui suivent le flux de la marée. C'est une pêche diamétralement opposée à la pêche à vue qui est une traque, car c'est vraiment de la chasse quand vous longez les bordures en vous faisant le plus discret possible dans l'attente d'un ou deux lancers sur vos bars en maraude.

La saison du bar continue jusqu'à Noël. J'ai pris mon plus gros l'an dernier au 21 décembre! Mes waders vont sentir la vase pour encore deux bons mois, pour trouver encore de nouveaux spots, bars, techniques et approches.

A bientôt pour d'autres reports de mes sorties bar à vue en estuaire et peut être quelques sorties bateau ou bord de mer.

 

Vous pourrez retrouver mon dernier article sur la pêche du bar à vue dans le Pêche Mouche N°123, Novembre-décembre, très prochainement dans les kiosques et ces jours-ci pour les abonnés!

 

Jean-Baptiste

www.jeanbaptistevidalguidepeche.com

bar à vue à la mouche,bar à la mouche,bar à vue,pêche du bar,bar en estuaire,jean-baptiste vidal guide de pêche à la mouche,enjoy fishing

Commentaires

  • bonsoir, magnifique commentaire et belle peche avec le plaisir de vous voir un de c'est jour pour une demonstration en estuaire je suis debutant a la mouche

  • Bonjour
    J'ai lu avec beaucoup d’intérêt le récit de la traque des bars en estuaire;la pêche dans votre région ne connait pas de saison morte ;truites saumons alose bars vous avez l’embarras du choix ;chez nous la sécheresse est telle que beaucoup de rivières n'ont plus qu'un filet d'eau qui compromet la survie des poissons;alors continuez à nous faire rêver .....
    Cordiales salutations

  • Salut JB !
    Super fish ;)
    Il met arrivé le même pb en début de saison quand mon fil a cassé au deuxieme ferrage sur un fish maousse ... je ne lui ai pas pris 1 cm au 1er ferrage et tout çà par ma faute : pas verifié la solidité de mon noeud ... j'en ai quasiment honte !!!
    Mais çà m'a d'autant plus motivé pour le reste de la saison . J'ai fait plusieurs sessions sur les Abers mais sans succés ... faut avoir la foi pour ce type d'approche !
    Jacques

  • salut JB
    Beau témoignage de ton approche pour la pêche à vue des bars.J ai passé un moment agréable à lire ton article et franchement ça donne envie de sortir les soies.Ta démarche et l apprentissage de connaissances des postes est juste et pertinente: cela a payé avec ce très beau poisson.Dommage pour le gros.....mais avec ce cheminement tu vas sans doute battre ton record .Bravo.
    amitiés

  • Bonsoir, merci à tous pour vos commentaires. C'est très sympathique de votre part!
    Au plaisir de vous rencontrer au bord de l'eau ou ailleurs.
    Pour information, je serai présent au salon des pêches à la mouche de Carhaix fin février 2018. Passez me voir sur mon stand.
    Salutations halieutiques!

Écrire un commentaire

Optionnel