Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Un jour .. un poisson .. une histoire! Truite de mer géante

Il y a des rivières uniques au monde. Des rivières pas comme les autres, où pour certaines raisons, leur peuplement est hors norme. Leur cadre comme dans un rêve et une ambiance si particulière.
C'est bel et bien le cas du fameux Rio Grande, en Terre de Feu en Argentine où j'ai eu la chance de guider et d'être "Fishing Manager" dans trois des meilleurs lodges de cette rivière d'exception et ce pendant 6 saisons.

truite de mer géante,truite de mer,truite du rio grande,pêche sur le rio grande,pêche de la truite de mer à la mouche,truite de mer argentine,jean-baptiste vidal moniteur-guide de peche,enjoy fishing

Pour la petite histoire, en 1935, John Goodall manager de l'une des plus grandes "Estancias" ou Ranch qui borde la rivière, décide d'introduire dans la plupart des affluents du Rio Grande, des truites fario venues d'Angleterre pour pêcher à ses heures perdues ou avec ses amis.
Ne disposant pas ou peu de nourriture, les truites dévalent et partent en mer. Elles y trouveront une nourriture riche et variée qui leur permettront d'avoir une croissance phénoménale. De Janvier à avril, ces truites géantes remontent dans la rivière pour frayer sur les innombrables zones de reproduction de cette rivière qui, constituée d'un fond de gravier est idéale et sans limite. Les truites peuvent frayer sur toute le linéaire de cette rivière si spéciale.
En 1983, Nervous Waters, la compagnie argentine pour laquelle j'ai travaillé de 2006 à 2013, créer le premier lodge de pêche sur cette rivière. Kau Tapen, là où tout à commencé. En recrutant des guides locaux et américains, ils découvrent et nomment les pools et commencent à exploiter la rivière.

Une fois de plus, en tant que guide, nous n'avons que très peu de temps libre pour aller pêcher. Nous travaillons 7/7j et avons rarement l'opportunité de pouvoir lancer nos mouches sauf en début de saison, lorsqu'une semaine n'est pas remplie (très rare) ou en fin de saison.
Après avoir fait prendre plusieurs centaines voir milliers de truites de mer en guidant, de 2008 à 2013, j'ai eu de nombreuses occasions de pêcher, surtout lorsque j'étais manager, en m'octroyant 2 heures de pêche par semaine le samedi, lors de la rotation des groupes, une fois les clients accueillis, le speech de bienvenue fait, et le "fishing report hebdomadaire envoyé.

En 2010, en fin de saison, je trouve le temps d'aller faire quelques lancer avec Marc, un anglais travaillant dans les bureaux de NW. Je devais lui montrer les pools, lui faire comprendre la rivière et notre façon de travailler, tout en prenant du bon temps.
Nous sommes en avril et à cette saison, presque toutes les truites de mer sont arrivées, et peu à peu étant en rivière, elles reprennent leur magnifiques couleurs de truites fario d'origine.

Les eaux sont généralement très froides à cette période et nous utilisons principalement des grosses leechs articulées, au bout d'une soie plongeante ou flottante à pointe plongeante. Il est impératif de pêcher près du fond et lentement.
Les meilleurs couleurs sont le noir et chartreux surtout par eaux froides et claires. Le contraste est un plus mais la clef c'est de rester en contact avec le fond et de ferrer au moindre arrêt.
Nous partons pour le pool de Polo ou nous prendons 2/3 truites de mer, dont pour moi une jolie de 17 livres (soit 8 kg). Nous sommes contents et prenons du bon temps. Le temps est magnifique. Un froid sec, et nous profitons.
J'avais gardé un bon pool, Poacher (braconnier en français), pour la fin de matinée lorsque les eaux se seraient légèrement réchauffées, ce qui généralement rend les truites plus actives.

truite de mer géante, truite de mer, truite du Rio Grande, pêche sur le Rio Grande, pêche de la truite de mer à la mouche, truite de mer argentine, Jean-baptiste Vidal moniteur-guide de peche, Enjoy Fishing

Jolie truite de mer de 17 lbs capturée dans le pool "Polo"


Toujours équipé de ma leech fétiche, je commence en tête de pool .. puis quelques mètres plus bas, là où le courant ralenti, 30 mètres après la confluence avec l'Herminita, je lance près de la berge opposée, laisse couler ma soie et ma mouche et la ramène par saccades lentes au ras du fond. Soudainement je sens une légère tension, suspecte .. qui disparait .. puis d'un coup, je sens une lourdeur .. il est temps d'envoyer un gros ferrage dans les règles. Contrairement au saumon, il est impératif de ferrer les truites de mer qui ne se retournent pas au moment de prendre la mouche.
Je sens le poids du poisson, c'est du solide. Rien ne bouge .. et je sais pertinemment qu'il n'y a aucun accrocs ou rocher sur ce spot. Je remets un ferrage plus léger avec la soie bien tendue .. le poisson se réveille et n'apprécie pas du tout .. ca y est elle (ou plutôt il) bouge et me met plusieurs gros coups de tête rageur! Le poisson est au bout et j'annonce "big fish".
C'est gros mâle bécard de fin de saison, ils sont très agressifs et batailleurs. Ils défendent chèrement leur peau. Je laisse le poisson me prendre de la soie et le suit .. je contrôle ces rushs et coups de tête en espérant ne pas le décrocher. A cette période, les touches sont plus timides du fait de l'eau entre 3 et 5°C. Il arrive souvent de les piquer en bordure de lèvres et de les perdre durant le combat.
Je le vois enfin monter un peu en surface et vois que c'est un gros mâle coloré. On a beau avoir pris des centaines de truites de mer géantes, et en ce qui me concerne et d'avoir fait plus gros que ce poisson .. on est toujours surpris de piquer ces truites de la taille d'une baleine! Le poisson fatigue et je descends progressivement pour mettre la pression adéquate et surtout tourner la tête du poisson pour l'emmener sur la berge et l'échouer en bordure pour la saisir rapidement par le pédoncule caudale, énorme.
J'explose de joie car c'est ma dernière session de pêche de la saison et cela fait super plaisir de prendre ces gros poissons. Certains n'aiment que les poissons frais, mais personnellement j'aime les deux. Les poissons colorés comme ce magnifique mâle ont quelques choses de particulier et ressemble bien plus à une truite fario gigantesque qu'à un poisson migrateur.
Nous faisons quelques photos et la pesons. 23 livres soit 11 kg!
Une de mes plus grosses truites de mer, et comme je le pensais piquée juste en bordure de lèvres.
Un happy end bien mérité après une longue saison de 120 jours de guidage non stop!

truite de mer géante, truite de mer, truite du Rio Grande, pêche sur le Rio Grande, pêche de la truite de mer à la mouche, truite de mer argentine, Jean-baptiste Vidal moniteur-guide de peche, Enjoy Fishing

Une de mes plus grosses truites de mer du Rio Grande, un mâle bécard de 23 livres!

Prenez soin de vous et de vos proches.

Restez chez vous.

A bientôt,
www.jeanbaptistevidalguidepeche.com

Écrire un commentaire

Optionnel